Velleron : un marché des producteurs très prisé

Il est 18h, le marché des producteurs régionaux de Velleron, classé parmi « Les cent marchés d’exception de France », ouvre ses portes à l’heure d’été. La grande grille laisse entrer ses premiers visiteurs déjà très nombreux, venus faire le plein de produits frais et de vitamines…

Quelque 160 000 visiteurs par an au marché de Velleron © Colombe Production

Fidèles au célèbre marché de Velleron, situé dans le Comtat Venaissin, entre Carpentras et l’Isle-sur-la-Sorgue, les petits producteurs viennent de tout le Vaucluse et alentour pour vendre leur production journalière: des fraises, des pommes, des blettes, des radis, des asperges, des salades toutes plus vertes les unes que les autres…

Des blettes magnifiques chez le maraîcher de Monteux © Colombe Production

Un vrai potager XXL de 15 000 mètres carrés auxquels se sont joints oléiculteurs, apiculteurs, éleveurs de volailles, producteurs de fromages de chèvre et des viticulteurs.

Des oeufs en provenance de L’Isle sur-la-Sorgue © Colombe Production

J’étais déjà venue à Velleron en mai dernier pour la superbe fête de la fraise. Le village provençal, situé sur les hauteurs, est petit et authentique. Sur la place, le château de Crillon, édifié au début du 16e siècle, abrite l’Hôtel de ville. Et le marché se trouve en contrebas du village médiéval.

Le couple Rigot, vignerons à Jonquières © Colombe Production

Parmi les producteurs locaux, je rencontre le couple Rigot, six générations de vignerons depuis 1898 à Jonquières. Le couple est fier de me présenter ses vins médaillés d’or à plusieurs concours agricoles. J’admire les magnums (1,5l), les Jéroboam (3 l) mais je suis impressionnée par les impériales (5l) et surtout le Balthazar de 12 litres !
Certaines de leurs bouteilles sont sérigraphiées et personnalisées . Belle idée !

Il paraît que le marché de Velleron, classé parmi « Les cent marchés d’exception de France », accueille 160 000 visiteurs par an. C’est dire toute la richesse agricole dont regorge le Vaucluse… Chaque producteur est identifié et seuls les agriculteurs des alentours peuvent y vendre leur production.

Le fromager de Sarrians © Colombe Production

Mon panier sous le bras, c’est l’occasion de faire ici le plein de vitamines avec tous ces fruits et légumes qui respirent la fraîcheur. J’arpente la très longue allée centrale et réponds aux sourires des producteurs. J’apprécie leur discrétion. Aucun d’entre eux ne me « harponne » pour me vendre ses produits fermiers. Je réponds par un sourire, jette un oeil à leur étal, tantôt m’arrête et fais des achats, tantôt je poursuis mon chemin.

Un étal de fraises de variété ancienne © Colombe Production

Il est vrai que les barquettes de fraises sont légion en ce mois d’avril et que les asperges ont déjà pointé le bout de leur nez… Je remplis mon panier de pointes d’asperges vendues en vrac et de fraises d’une variété ancienne que je ne connaissais pas. Le paysan me tend une corbeille de dégustation. Je n’ose pas prendre la plus grosse. Je goûte. Waouhh les arômes !! Je lui achète aussitôt une barquette de 1 kg !

Mon panier est lourd de… vitamines © Colombe Production


Mon panier s’alourdit, rougi par les fraises et les radis. J’aurais dû prendre mon panier à roulettes… Non, non, pas celui emprunté à ma grand-mère mais bel et bien le mien !
Quel bonheur, mon cabas est tout multicolore ! Un carnaval de saveurs aussi ! Et je sens déjà l’odeur des asperges qu’une mayonnaise maison va accompagner…

Les herbes qui parfument les plats… que de choix ! © Colombe Production
Des petits pois frais… © Colombe Production

Quelques mètres plus loin, de magnifiques coques de petits pois vert tendre me font les yeux doux. Tant pis, je ne me sens pas de passer du temps à les écosser. J’ai honte de l’écrire mais j’assume… un sachet de petits pois surgelés made in France sera la seule concession à ces emplettes.

Les morilles ramassées sous du bois broyés de pommiers © Colombe Production

L’étal le plus curieux est celui de cette dame qui vend des morilles au mois d’avril. Ce sont les premières m’explique-t-elle, ramassées sur ses terres au milieu de troncs de pommiers broyés.

© Colombe Production

Pour la jardinière de légumes qui m’est venue à l’esprit durant les emplettes, cette botte de carottes posées sur une montagne orange est parfaite. Je la saisis par les fanes et pose mon ultime achat.

Confitures et pâte de coing faites par cette oléïcultrice © Colombe Production

Ça y est, j’ai tout plein de produits frais, de qualité, produits localement. Le T-O-P ! Avec la promesse de plats aux saveurs incomparables.
Le plus compliqué, finalement, est de retrouver la voiture, car le parking immense est bondé 😉

Ouverture des grilles du marché de Velleron à 18h en été (avril à septembre), du lundi au samedi (sauf dimanche et jours fériés). Et en hiver (octobre à mars) à 16h30, les mardi , vendredi et samedi

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d'Avignon. Telle une colombe, j'aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur...’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *