Safranier : du travail d’orfèvre

Safran - HOCQUEL Alain - Coll. CDT Vaucluse

Au 14e siècle, les Papes d’Avignon amenèrent ici la culture du crocus sativus, petite fleur-épice mauve dont on tire le safran. Florissante au 17e siècle, on comptait plus de 160 safraniers à Carpentras, le 19e voit sa disparition de nos terres. Elle renait depuis quelques années en Vaucluse grâce à une poignée de passionnés.
Petite visite chez un producteur d’or rouge…


Me voici au pied du mont Ventoux. Capricieuse comme pas une, la petite fleur, qui a dormi tout l’été dans son bulbe, s’est réveillée aux premiers froids, avec 10 jours d’avance cette année. Fin septembre, elle a pointé son nez hors du sol pour chercher la lumière. On aurait dit des brins de ciboulette. Rapidement le soleil levant a fait éclore une, deux, trois fleurs. C’est le début d’une période de travail intense.

IMG_9359.JPG_800
Il est tôt. Le soleil, qui se lève à peine, se pose sur la safranière. Très vite, je vois une multitude de corolles mauves qui s’épanouissent à une vitesse incroyable. Hier il n’y avait rien ; aujourd’hui il y a des milliers de fleurs.
Avec des amis venus en renfort, le safranier doit faire vite pour cueillir la petite fleur avant que le soleil ne flétrisse les précieux filaments qu’elle renferme.
Je suis du groupe ! Je m’y mets. Accroupie, j’enveloppe chaque fleur dans la paume de ma main et coupe la tige avec l’ongle. Délicatement, je les pose une à une dans mon panier. Je comprends vite pourquoi le safran est une épice qui se vend à prix d’or. Et dire qu’une heure de cueillette implique quatre heures d’émondage !

IMG_9549.JPG_800
Les paniers sont pleins ; commence maintenant cette autre tâche longue et ingrate. Mais là au moins, je suis assise et apprécie cette pause toute relative !
Avec d’infinies précautions, je prélève dans chaque fleur les trois stigmates rouge et fourchus logés au creux des corolles. Je veille à les laisser attachés et entiers, « c’est important » me dit-on. J’ai les ongles tout noirs mais, peu à peu, mon geste devient plus sûr. Autour de la table, l’ambiance est joyeuse ; d’un côté, un gros tas de pétales mauves orphelins, de l’autre une petite assiette de filaments cramoisis. Quel travail ! Dire que 200 stigmates ne feront, une fois séchés, qu’1 seul petit gramme de safran !

IMG_9428.JPG_800
Il faudra 10 jours de travail intense à notre petite équipe pour obtenir 500 gr de la précieuse épice. Je me console en me disant que tout compte fait, il en faut bien peu, quelques filaments à peine, pour qu’il libère sa belle couleur jaune d’or et tous ses arômes profonds de tabac à pipe au parfum de miel.

IMG_9546.JPG_800.

Durant la saison « magique » du safran, en octobre, l’office du tourisme de Carpentras propose au grand public des visites de safranières au cours desquelles on apprend l’histoire du safran en Provence, la gestion d’une safranière et l’on découvre le pénible travail de cueillette et d’émondage. Visite d’exploitation suivie d’une dégustation de produits à base de safran !

Sorties Safran du 17 au 31 octobre 2015

 

Les Safraniers du Vaucluse :

  • L’Aube Safran84330 Le Barroux  T. 04 90 62 66 91 / 06 12 17 96 94  www.aube-safran.com
  • Les Safranières d’Arausio  – 84100 Orange T 06 20 52 80 23
  •  Safran d’Ici…de la vigne au safran – 84820 Visan T. 04 90 41 94 23 / 06 17 94 76 73 herve.couston@aliceadsl.fr
  •  Safran du Terroir  – 84260 Sarrians T. 04 90 46 53 04 / 06 17 88 48 48 www.safran-du-terroir.com
  • L’Or Rouge des 3 Rivières – 84340 Entrechaux t. 06 15 81 21 01 www.or3r.fr
  • Safran Soleil de Pernes – 84210 Pernes les Fontaines T. 04 90 66 50 04 / 06 64 47 38 37 http://safran-soleildepernes.com
  • Le Mas de Gouredon –  84330 Caromb T. 06 80 75 21 18 www.lemasdegouredon.com
  • L’Oustau Safr’Âne  – 84170 Monteux T. 06 71 45 02 21 ou 06 83 46 35 41 www.oustau-safr-ane.com

 

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Commentaires

  1. Ecrit par Christian le 6 octobre 2015, 06:13 [Réponse]

    J’adore cette épice. La qualité de la production locale est vraiment une garantie. On trouve tellement de contrefaçons provenant du Maghreb notamment

  2. Ecrit par L'or rouge des 3 rivières le 28 mars 2013, 12:50 [Réponse]

    Bonjour Valérie,
    Pour répondre à votre question, nous organisons des visites de la safranière toute l’année sur rendez-vous en nous téléphonant ou en nous contactant par email.
    Téléphone : 06 15 81 21 01
    Email : contacts@or3r.fr
    La période « magique » pour la visite restant l’automne, en octobre-novembre. C’est en effet à cette période qu’a lieu la floraison de nos crocus.
    La visite dure environ 2 heures avec au programme :
    L’histoire du safran en France et en Provence.
    La culture du crocus sativus et la manière de conduire une safranière.
    Participation pour ceux qui le souhaitent à la cueillette et à l’émondage des fleurs. (Uniquement en période de floraison).
    Dégustation de produits safranés.
    Au plaisir de vous y rencontrer.
    Bien cordialement
    Pascal

  3. Ecrit par COMES le 6 mars 2013, 20:04 [Réponse]

    SAFRAN SOLEIL DE PERNES producteur récoltant de safran du vaucluse en stigmates

    Situé dans la zone de biosphère du Mont Ventoux inscrite au patrimoine Mondial de l’UNESCO, le Vaucluse étant un département historiquement producteur de safran c’est tout naturellement que depuis 2007 , en reprenant un savoir faire à l’ancienne et un mode de culture uniquement à la main, que nous produisons et récoltons notre safran bio comme seule sait le faire Mère Nature sans pesticides, sans engrais, sans arrosage.
    BIO PAR EXCELLENCE classé 1catégorie selon la norme ISO 3632. Nous faisons parti du réseau bienvenus à la ferme avec un vente sur place de safran et de produits safranés et organisons des visites de nos safranières en aout pour la plantations et en octobre pour la récolte ainsi que des ateliers de cuisines au safran avec des chefs de cuisines de renom faisant partis des disciples d’auguste Escoffier et des maitre restaurateurs de france. Pour nous joindre tel 04 90 66 50 04 safran-soleildepernes@orange.fr

  4. Valérie
    Ecrit par valerie le 12 novembre 2012, 10:02 [Réponse]

    Merci à l’Or Rouge des 3 Rivières à Entrechaux au pied du Ventoux.
    N’hésitez pas à nous communiquer vos informations précises sur les visites que vous organisez
    Voici leur site http://www.or3r.fr/

  5. Ecrit par Gaucher Claire le 10 novembre 2012, 23:27 [Réponse]

    Bonjour, je viens vers vous afin de twitter sur le theme du safran.Je vous en remercie d avance.

  6. Ecrit par L'or rouge des 3 rivières le 9 novembre 2012, 17:42 [Réponse]

    Sans oublier également L’or rouge des 3 rivières, Producteur-Récoltant de safran de Provence en pistils.
    Notre crocus sont cultivés de manière totalement biologique dans le respect du terroir exceptionnel d’Entrechaux. C’est en effet à Entrechaux, petit village provencal situé au pied du mont Ventoux que nous avons implanté notre safranière en 2010. Depuis nos crocus à safran nous offrent chaque année un safran d’une qualité exceptionnelle, classé « Première catégorie » selon la norme ISO 3632. Nous organisons, en période de récolte (courant octobre), des visites guidées de la safranière afin de faire découvrir au plus grand nombre la magie de cette épice hors du commun. N’hésitez pas à venir visiter notre site internet où vous trouverez tous les renseignements nous concernant.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *