Les secrets de macarons d’un pâtissier magicien

Dans un décor cosy et rétro, fait de pierre, de verre, de bois, de métal et de cuir, le Moulin à Huile de Villeneuve lez Avignon, devenu Maison Bronzini depuis 2008, accueille 7j/7 aussi bien les visiteurs matinaux, que les travailleurs de jour, les gourmands du Tea time et ceux qui aiment l’atmosphère des terrasses d’été. Les macarons à l’huile d’olive sont à fondre…

Depuis un an,  derrière l’immense verrière,  la boutique-pâtisserie offre les mets les plus savoureux tels le fameux Paris-Brest, la tarte tatin ou le baba au Rhum revisités par le chef pâtissier Sébastien Miceli. Mais c’est un petit gâteau tout rond et vert tendre qui a attiré mon attention ! Un macaron à l’huile d’olive, huile « Maison » bien sûr !

Jouant la curiosité, j’ai -sans me forcer bien entendu- croqué ce petit trésor sucré… Craquant d’abord, fondant ensuite et puis la révélation… le délicat goût de l’huile d’olive est venu chatouiller mes papilles. Pas de doute, un coup de foudre !

Je me suis donc rendue dans l’atelier de Sébastien, le pâtissier-magicien.

Il n’était pas vraiment ravi de la fournée de macarons qu’il venait de sortir du four. «  Il fait humide aujourd’hui et quand il pleut, le rendu est moins beau ! », lance Sébastien.

Les petits disques étaient pourtant brillants, gonflés, lisses et craquants dessus. Mais selon lui, pas au summum de ses attentes. Moi, je les trouvais exceptionnels, me souvenant de ces disques mous, tristes et plats que j’avais sortis du four quand je m’étais improvisée pâtissière. J’en profite alors pour lui demander pourquoi les miens avaient si triste mine…

Voici en partage quelques secrets qu’il m’a autorisé à dévoiler :

Tout d’abord les blancs d’œufs doivent être vieillis deux à trois jours dans le frigo, et être à température ambiante le jour J.  Le batteur doit tourner à une vitesse moyenne pour monter les blancs avec le sucre. Et  surtout, il ne faut pas oublier de tamiser le sucre glace avec les amandes en poudre fine avant de les insérer en deux temps aux blancs meringués.

Après avoir partagé avec Sébastien-le pâtissier ses secrets et ses tours de main, les macarons me semblent aujourd’hui inratables (enfin j’espère !).

Et puis si je les rate, après tout, je sais que je pourrais toujours aller les déguster à la pâtisserie de la Maison Bronzini… nichée rue de la République au cœur de Villeneuve-lez-Avignon.

 

Photos Colombe Production

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d’Avignon.
Telle une colombe, j’aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur…’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu