Salade de Petit Epeautre de Haute Provence

Une salade toute simple et colorée qui marie cette céréale antique cultivée sur le Plateau de Sault et deux variétés de courgette.
Issu d’une culture biologiquement adaptée, le petit épeautre a une valeur nutritionnelle bien supérieure à celle des autres céréales. Son taux de protéines est élevé mais c’est surtout sur le plan de la teneur en magnésium qu’il creuse l’écart, puisqu’il en contient 4 fois plus que le riz brun par exemple.

Ingrédients pour 6 personnes :

300 gr de petit épeautre de Haute Provence

3 petites courgettes vertes et 3 petites courgettes jaunes

3 échalotes

Quelques brins de coriandre

sel et poivre

Huile de noisette

 

Préparation

Rincez  le Petit Epeautre. Faites le faire cuire dans un grand volume d’eau salée avec poivre et bouquet garni pendant 40 mn. Remuez de temps en temps, arrêtez la cuisson et laissez gonfler à couvert 5 à 10 mn.

Égouttez, passez sous l’eau froide et réservez.

Lavez et coupez les courgettes en petits dés, en ayant pris soin de garder leur peau .

 

Émincez l’échalote et hachez la coriandre

Mélangez le tout. Salez, poivrez et mettez au frais.

Au moment de servir, rajoutez l’huile de noisette.

Pour le dressage, utilisez un cercle en inox (ou un boite de thon en fer dont vous aurez enlevé le couvercle).

Remplissez de la préparation, tassez bien  et démoulez votre petit pâté cylindrique sur une assiette.

Cette salade est pleine de saveurs avec un bon équilibre de textures et riche sur le plan nutritionnel.

Bon appétit !

Texte et photos Valérie BISET

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *