Tomates et basilic en tartare estival

Une entrée méridionale rafraichissante façon Christian Etienne, Chef Avignonnais.

Commencez votre préparation la veille pour le lendemain ou le matin pour le soir.

Pour 4 personnes, vous aurez besoin d’un kilo de belles tomates ( mes favorites, ce sont les cœurs de bœuf), 80 gr d’échalote hachée, 50 gr de persil plat, 50 gr de basilic, 2 gousses d’ail, du sel, du poivre, 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique et bien sûr 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.

 

       

Enlevez la peau des tomates (c’est facile, vous les trempez quelques secondes dans de l’eau bouillante puis dans de l’eau froide) et épépinez les.

Hachez les en gros dés réguliers et disposez les dans une passoire que vous recouvrirez d’une assiette avec un poids pour bien les compresser. Vous les garderez ainsi dans votre réfrigérateur pendant au moins 10 heures en prenant soin de placer en dessous une autre assiette, car l’objectif est qu’elles perdent un peu de leur eau.

Peu avant le repas, préparez votre vinaigrette : ail gratté, sel, poivre, vinaigre, huile d’olive, échalotes hachées et herbes ciselées.

Au moment de passer à table, mélangez cette vinaigrette aux dés de tomates.

Pour le dressage, utilisez un cercle en inox (ou une petite boite de coulis dont vous aurez enlevé les 2 fonds).

Remplissez de la préparation, tassez bien ( récupérez le jus qui s’écoule pour l’incorporer à une vinaigrette le lendemain)  et démoulez votre petit pâté cylindrique sur une assiette.

 

       

 

Arrosez d’un filet d’huile d’olive et de quelques grains de fleur de sel de Camargue.

 

C’est tout simple et très frais !

 

 

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *