Recette de la Pompe à l’huile

A l’approche de Noël, la pompe à l’huile apparaît sur les étals des boulangers provençaux. C’est une brioche bien connue, composante du « Gros Souper de Noël», dont la recette se transmet de génération en génération. Moi, c’est un boulanger qui me l’a donnée pour vous !

A vos fourneaux, voici la recette de cette délicieuse spécialité provençale :

un kilo de farine
250 à 300 g d’huile, d’olive bien entendu
200 à 300 g de beurre fondu
4 à 6 œufs (plus vous en mettrez, plus la pâte sera briochée)
une pincée de sel
200 à 300 g de sucre
50 g de levure de boulanger
1 verre d’eau tiède
Selon votre goût :  des zestes de citron, d’orange, ou de l’anis, 2 à 5 cuillerées à soupe d’eau de fleurs d’oranger

pompe a huile - Photo Alain Hocquel-9614web

Mélangez tous les ingrédients (on peut utiliser un robot à la vitesse minimum) en terminant par la levure et créez une pâte homogène et souple. Mettez la pâte en boule dans un saladier, recouvrez-la d’un torchon et laissez reposer 3 heures à température ambiante.  Faites ensuite des petites boules en chassant l’air, et aplatissez les au rouleau ( 2cm d’épaisseur). Façonnez selon votre inspiration (des entailles rayonnantes à 2 ou 3 cm du centre du disque par exemple). Laissez lever encore une heure avant d’enfourner à four chaud à 150°. En milieu de cuisson, badigeonnez de jaune d’œuf pour dorer votre pâte. Surveillez la cuisson, 15 minutes environ suffisent. Vous pouvez placer un bol d’eau dans votre four pour humidifier l’air et favoriser le gonflement de votre pâte.

Dégustez la tiède ou froide le soir de Noël avec les 12 autres desserts.

 

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *