Rando autour du lac du Paty par les coupinottes

Entre Mont-Ventoux et Dentelles de Montmirail, le parcours des coupinottes nous fait découvrir un patrimoine pastoral et des légendes. C’est une plongée au cœur des pinèdes, des sous-bois, des senteurs de thym et de romarin pour un joli final avec le lac du Paty.

C’est décidé, je me mets à la rando. Rien de tel qu’une promenade paisible au grand air pour recharger les batteries ! En Vaucluse, ce ne sont pas les itinéraires balisés qui manquent et du coup j’opte pour une balade de 2h (je débute 😁) autour du lac du Paty, près du petit village de Caromb dans le Comtat Venaissin.

En route !

Au cœur d’un espace naturel sensible niché entre deux figures emblématiques du Vaucluse, le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail, le sentier de découverte du Manoir de la Pré Fantasti (« L’esprit fantastique ») est tout indiqué pour renouer avec les légendes du pays, les cultures locales et les grands paysages. Go !

Le départ de la balade se fait sur le parking du Lauron, situé à 500 mètres à droite de la sortie du village en direction de Malaucène. Je me gare. Ma jolie escapade peut commencer 🙂.

Il me faut suivre le balisage vert à double traits pour arpenter le parcours des Coupinottes qui va me conduire aux carrières de Caromb puis au Manoir de la Pré Fantasti que l’on dit hanté 🤨.

La figuerie du Paty

Je longe un verger de figues, ni plus ni moins « le conservatoire de la figue » ! Et oui la figue longue noire est la spécialité de Caromb. On l’appelle aussi la « Douquiera negra » ou encore la « Perroquine ». D’ailleurs, la fête au village de cette figue spécifiquement vauclusienne se tient chaque fin juillet. Il me semble sentir leur parfum dans l’air…

Le Pré Fanstati et son Manoir

Je traverse une pinède avant d’accéder à une clairière bucolique. Champs de vigne, oliviers centenaires, figuiers et prairie s’accordent à ceinturer le Manoir de la Pré Fantasti comme pour protéger les promeneurs de sa légende funeste. Tout respire la Provence.

Sans toiture et presque borgne, le Manoir s’est enraciné dans son habit de pierre orangée, muré dans son silence. Il se dit qu’à l’origine cette bâtisse située à proximité des carrières de Caromb était probablement la maison d’un maître-carrier avant de devenir la résidence d’une riche famille d’aristocrates.

« Ma légende est éternelle … »

Ici, les habitants l’appellent la Ruine ou la maison hantée. L’édifice intrigue depuis qu’il fut le lieu au 17ème siècle d’un duel fratricide entre deux cardinaux (François et Antoine Barberini) qui s’adonnaient à l’alchimie. L’histoire aurait pu s’arrêter là si un autre meurtre en 1909 à quelques mètres de la demeure n’avait pas entretenu son destin lugubre. Euh…
Je poursuis ma route sur le sentier tandis que les effets de la légende me suivent encore.

Panorama 3D

Je replonge à nouveau dans un paysage typiquement provençal vers le sommet des Coupinottes. Les oliviers semblent se tordre sur la terre craquelée au milieu des pelouses sèches et des cairns. Garrigue, senteurs de thym et de romarin m’accompagnent pendant l’ascension qui m’offre une vue panoramique sur la plaine du Comtat Venaissin. Les contreforts des Baronnies, le plateau de Sault, les Dentelles de Montmirail, les Alpilles et bien sûr, le Mont Ventoux en toile de fond se côtoient dans une image à 360°.

Au lac du Paty

Je poursuis sur un large sentier et monte sur la gauche. Au parking, je dois suivre maintenant la piste au balisage vert et jaune, passer la 1ère à droite et rester sur le balisage vert qui bifurque un peu plus  loin. Le sentier m’emmène à nouveau sous les pins et descend sur les berges du lac artificiel du Paty, en forme de haricot. La vue de cette nappe d’eau d’un vert profond bordée de pins odorants est tout simplement apaisante. Rien de mieux pour pique-niquer sur les tables aménagées sous les arbres.

Finalement, je m’accorde un arrêt à la guinguette du Paty 🙂 avant de longer le lac par la droite et redescendre vers la plaine. L’endroit est reposant et j’imagine déjà les berges du plan d’eau emplies de rires à l’occasion de baignades rafraîchissantes l’été venu.

Le sentier du retour suit le ravin du Lauron par un sentier caillouteux en pleine garrigue jusqu’au parking. C’était un joli tour ! A faire et à refaire aux 4 saisons !

Caractéristiques de la randonnée :

Durée : 2 heures. Difficulté : facile. Dénivelé : + 125 m. Distance : 3,5 km
Départ et arrivée au parking du Lauron
Coordonnées GPS : 44°07’32.8″N 5°06’28.0″E
Télécharger la fiche rando

A voir à proximité :

  • La chapelle du Paty
  • Le joli village de Caromb et sa fontaine
  • Le village perché de Crillon le Brave
  • La ferme expérimentale d’élevage de lamas

Crédits photos : Alain Hocquel, Hélène Abry, Stéphanie Maisonnave

Carole Claudepierre

Ecrit par

Au travers de toutes ses facettes, de ses nombreux visages de l’enclave des Papes au Luberon, le Vaucluse propose une palette d’expériences à vivre. Certaines goûteuses, d’autres rafraichissantes, sportives ou encore culturelles - chacune porte en elle un souvenir que je suis heureuse de partager aujourd’hui avec vous. Vous me suivez ;-) ?

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *