L’Ecole hôtelière d’Avignon fête ses 50 ans

Un demi-siècle de formations aux métiers de l’hôtellerie /restauration, pas étonnant que ce secteur-là se porte plutôt bien en Vaucluse et ne connaît pas la crise. Il suffit de voir le nombre de chefs récompensés et le nombre d’hôtels haut de gamme dans ce beau département pour aller faire naturellement un petit tour à l’Ecole hôtelière qui fête ses 50 ans en 2018 et comprendre comment ces graines de champion poussent « fertilement ».

L’Ecole Hôtelière d’Avignon a été créée en 1968 et a pris ses quartiers en 1975 sur l’actuel Campus ©Colombe Production

Il faut remonter à Mai 1968, boulevard Raspail. En plein boom des formations pour jeunes apprentis, la Chambre de Commerce et d’industrie du Vaucluse décide de créer une Ecole hôtelière qui déménagera en 1975 sur le campus actuel de la CCI et ses 5,5 hectares.

L’Ecole Hôtelière d’Avignon compte quelque 650 élèves ©Colombe Production

Un demi-siècle plus tard, sous la direction de Dominique Bonelli, l’Ecole Hôtelière d’Avignon accueille 650 élèves, ainsi qu’une cinquantaine d’enseignants et d’intervenants chevronnés voire étoilés tels Edouard Loubet ou Christian Etienne et d’anciens élèves de l’école tels Bruno d’Angelis (Promotion 1986), Christian Peyre (1975), Robert Brunel (1968), Pascal Barnouin (1982) et plus récemment Mathieu Desmarest qui est passé par les Cuisines de l’Elysée !

Ainsi se répète l’histoire: Bruno d’Angelis forme Mathieu Desmarest qui à son tour forme Camille Adam, un apprenti avignonnais de 18 ans qui a intégré l’Ecole Hôtelière d’Avignon, comme ses prestigieux aînés il y a quatre ans.

Trois générations se succèdent: Patrice Leroy a formé Mathieu Desmarest qui à son tour enseigne à Camille Adam les techniques du métier ©Colombe Production

Nous avons suivi notre jeune prodige, de sa salle de classe aux cuisines de l’école. A son agenda, figurent 20 semaines de cours par an, 27 semaines en entreprises et cinq semaines de congés payés.

Dominique Bonelli dirige l’Ecole Hôtelière d’Avignon depuis 2015 ©Colombe production

Ses grands yeux bleus brillent comme l’inox reluisant des cuisines des grands chefs et laissent transparaître toute la maturité d’un adulte en inadéquation avec sa peau juvénile. Ses mots sont précis comme les lames pointues d’un couteau de chef prêt à désosser un râble de lapin. Il parle avec délectation de ces instants passés dans la cuisine de sa grand-mère et de sa mère, sans pourtant avoir de plats préférés. Il aime structurer les plats, faire appel à son intuition, demander des conseils pour toujours faire mieux, faire plus. Il hume, il respire, il vit l’art culinaire comme un sacerdoce. Et comme une évidence, son destin semble tout tracé: il sera un de ces chefs comme les aime le Vaucluse, les yeux déjà pleins d’étoiles… filantes pour l’instant. Un chef à l’étranger peut-être, comme en a tant formé l’école d’Avignon, chef ou sommelier, car son autre rêve secret est de faire le tour du monde.

Quatre ans d’études déjà pour Camille Adam, 18 ans, et des étoiles plein la tête ©Colombe Production

Aujourd’hui en BTS « Art culinaire, art de la table », après avoir validé son Bac Technologique, il lui reste une année à accomplir, la 5e, au sein du campus de la CCI avant de faire partie des 85% d’élèves qui vont trouver immédiatement un emploi à l’issue de leur formation à Avignon.
Perfectionniste, il a déjà placé la barre haute en s’inscrivant (comme deux autres de ses camarades) aux Olympiades 2018 des métiers en cuisine avec l’aide de son formateur Patrice Leroy, maître-cuisinier de France. Un concours pour lequel l’Ecole Hôtelière d’Avignon a déjà remporté deux médailles d’or en salle ces cinq dernières années, mais jamais en cuisine.

Patrice Leroy et Camille Adam unis dans un même dessein: remporter les Olympiades des métiers 2018 ©Colombe Production

Au total 50 jours de préparation intense pour une première sélection  régionale le 30 mars à Avignon et peut-être un visa pour la sélection nationale à Caen qui  aura lieu du 28 novembre au 1er décembre 2018. Le médaillé d’or intégrera ensuite l’équipe de France des métiers (60 métiers différents!) et s’envolera en 2019 avec les autres lauréats pour la 45ème finale des WorldSkills 2019 à Kazan en Russie.

Alors rendez-vous dans quelques mois pour savoir si les étoiles filantes de Camille Adam se sont fixées sur sa toque ou son tablier d’un blanc impeccable.

En attendant la journée portes ouvertes de l’Ecole Hôtelière d’Avignon prévue samedi 21 avril, plusieurs événements ponctueront l’année 2018. Tous les renseignements sur ecolehôteliereavignon.fr

 

 

 

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d'Avignon. Telle une colombe, j'aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur...’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *