Le Château du Barroux veut renaître de ses cendres

Majestueusement perché sur un promontoire qui domine la plaine comtadine, le château du Barroux panse peu à peu les plaies d’une histoire mouvementée.

Je suis né au XIIème siècle, catégorie gros donjon destiné à défendre mon territoire. Si vous m’aviez vu alors, j’en avais une fière allure ! Tombé ensuite dans l’escarcelle du pape, je vieillis tranquillement quand, en 1538, en règlement d’une dette, je deviens la propriété d’Henri de Rovigliasc, comte de Veynes.

barroux7    barroux6

Un peu vexé d’être pris pour une vulgaire monnaie d’échange, je ne tarde pas à m’en montrer très satisfait. En effet, mon maître, entiché des grâces italiennes, me fait subir un lifting que ne désavouerait pas une starlette américaine. De forteresse inhabitable pour un gentilhomme, je deviens comme par enchantement l’un des plus beaux châteaux de la région, égayé de fenêtres à meneaux, flanqué d’une loggia digne du Val de Loire et réchauffé par de grandes cheminées à tous les étages. On m’admire, on loue ma vue panoramique, bref, on me compare aux palais des rois Valois. On va même au siècle suivant jusqu’à m’adjoindre une chapelle couverte de fresques, tandis que l’illustre Vauban s’intéresse à ma petite personne en me ceignant de fortifications.

JL-Zimmermann_Le-Barroux-chateau2.jpg_800

barroux4bis

barroux5

 

Tout va bien jusqu’à la Révolution mais c’est alors que le malheur s’abat sur moi. Symbole innocent des grandeurs aristocratiques, on me pille, on transperce mes murailles puis l’on me vend au cours du XIXème siècle pour mieux me dépecer. Mes pierres s’en vont à la queue leu leu bâtir les maisons des alentours tandis que j’agonise.

Pourtant, en l’an de grâce 1929, un homme se penche enfin sur ma pauvre carcasse. Il se nomme André Vayson de Pradennes. C’est un éminent préhistorien qui entreprend la folle aventure de me restaurer sur ses fonds propres. Il relève mes façades, me couvre de la pluie et fait rebâtir dans mon donjon un superbe escalier. Hélas, ma résurrection n’a qu’un temps. En 1939 mon bienfaiteur décède accidentellement et s’abattent sur mon pays les horreurs de la guerre.

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Nous étions  le 24 août 1944. Quelques temps avant, les résistants avaient abattu un soldat allemand. Les troupes d’occupation, qui avaient fait de moi un poste d’observation, voulurent exécuter des otages civils. Par miracle, le chef du détachement changea d’avis mais en partant, il décida bêtement de m’incendier. Et 10 jours durant, je souffris le martyre.

barroux11_modifié-1

 

Restauré dès 1960 par le Docteur Mouliérac-Lamoureux, je renais peu à peu. Depuis 1993, l’Association des Amis du Château du Barroux veille sur moi et poursuit ce travail, avec le soutien de la famille Vayson de Pradenne, à qui j’appartiens toujours. Même si tout n’est pas encore terminé, loin de là, je  peux accueillir les visiteurs, et également offrir un cadre splendide à diverses manifestations culturelles et artistiques.

Voilà, vous savez à peu près tout. Il ne vous reste plus qu’à venir me voir, accueillis par de formidables bénévoles qui ne seront pas pour rien dans le souvenir attendri que vous garderez après avoir visité mes entrailles meurtries.

JL-Zimmermann_Le-Barroux-chateau1.jpg_800

 

Ouverture : avril-mai : 14h-18h

juin-juillet-août-septembre : 10h-19h / octobre : 14h-18h

 

IMG_9378.JPG_800

 

Renseignements et réservations :

T.04 90 62 35 21 / 06 11 54 66 39

www.chateau-du-barroux.com

château.barroux@free.fr

 

Texte J.C.

Photos J.C. JL Zimmerman, A Hocquel

 

Ecrit par

Commentaires

  1. Ecrit par justine le 18 juin 2014, 21:57 [Réponse]

    Bonsoir Merci pour ce super article 🙂 ! J’habite à quelques km du Barroux et je ne me lasse pas d’apercevoir en contrebas ce monument surprenant ! Il faut dire d’une manière générale que nous sommes chanceux d’habiter une si belle région qui regorge de petites merveilles ! Bonne continuation à tous

  2. Ecrit par guerin le 29 mai 2014, 22:43 [Réponse]

    bonsoir,
    vous devriez préciser à côté de quelle ville se trouve votre beau château. bien cordialement.
    C. Guérin

    • Valérie
      Ecrit par Valérie Biset le 19 août 2014, 13:08 [Réponse]

      Pardon ! Le Barroux se trouve entre Carpentras et Vaison la Romaine

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *