La Soupe au pistou de Tougette

C’est le plat estival par excellence, un plat ensoleillé aux accents du midi avec ses légumes de saison et un ingrédient phare, le basilic provençal.
Une recette très facile à faire, le plus long, croyez-moi, c’est d’éplucher et de couper les légumes, mais elle en vaut la peine !

Ingrédients pour 6 personnes

Pour la soupe : 1kg de haricots rouges à cosse tachetée, 1kg de haricots blancs à cosse blanche, 500 gr de haricots verts,  4 courgettes moyennes, 5 tomates, 3 pommes de terre, 2 carottes, 1 oignon blanc, 200 gr de pâtes (petits coudes creux).

Pour le pistou (prévoir un pilon et un mortier) : 1 gros pied de basilic à petites feuilles, 6 à 8 gousses d’ail, de l’huile d’olive bien fruitée, sel, poivre, 250 gr de parmesan.

Pour le service : parmesan frais râpé.

 

Préparation

  • Écosser les haricots rouges et les haricots blancs, les mettre dans une passoire et les rincer sous l’eau.
  • Faire bouillir 5 litres d’eau dans une grande marmite avec sel et poivre. Y jeter les haricots en grains.
  • 20 minutes après, mettre les autres légumes coupés en petits dés de 1 cm. Ne pas couper ni peler 2 courgettes, les mettre entières dans l’eau. Ajouter une bonne poignée de gros sel, du poivre et mettre à feu vif le temps de faire monter l’eau à ébullition. Laisser cuire 2h40 environ. Remuer délicatement de temps en temps en écrasant seulement les courgettes entières afin de donner du liant à la soupe.
  • Au bout de 2h40, rajouter les pâtes et laisser cuire 20 minutes.
  • Pour préparer votre pistou : écraser au mortier les gousses d’ail (germe ôté), les feuilles de basilic, le parmesan. Piler le tout patiemment pour obtenir une pommade qu’il faut arroser petit à petit d’huile d’olive. Lier le tout avec un tout petit peu de bouillon de la soupe.
  • Au moment de servir, verser la moitié du pistou dans la soupe très chaude. Arrêter la cuisson car le pistou perdrait énormément de sa saveur en cuisant.

IMG_0585

 

La soupe est prête à être déguster.

Servir avec l’autre moitié du pistou dans un bol.

Dans les assiettes, parsemer la soupe de Parmesan frais râpé.

 

IMG_0594

Chaque cuisinière provençale a sa recette. Y met-on du parmesan, du gruyère, du fromage de Hollande ? Les deux ? Des pommes de terre ou non, des poireaux ? Ce qui est certain c’est qu’elle régale petits et grands et qu’il vaut mieux en faire beaucoup. S’il en reste, elle se mange froide et on peut aussi la congeler.

Bon appétit !

 

Texte et photos Valérie BISET

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Commentaires

  1. Ecrit par holoye le 6 juin 2015, 21:27 [Réponse]

    Bonsoir, pouvez-vous m’envoyer la recette par mail.
    Merci d’avance, Raymond

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *