La Pépinière Baud ou la figue dans tous ses états …

C’est en 1990 que Pierre Baud, revenu sur les terres de son enfance près de Vaison la Romaine, décide de reprendre l’exploitation créée par son père en 1954. Riche de ses années d’études en botanique et en agronomie, il décide alors de se spécialiser. La figue n’a plus de secret pour lui et c’est avec passion qu’il va cultiver, diversifier, bouturer et développer son activité autour de ce fruit dont il détient aujourd’hui plus de 300 variétés. Connue et reconnue dans le monde entier, la pépinière aujourd’hui exporte du Japon jusqu’à la Suède …

 

Sur les 4 hectares qu’il cultive, on trouve 60 variétés de figues à disposition.

Ici on bouture, on greffe, on développe pour le marché de gros et l’exportation mais le particulier trouvera  également des Grenadiers, très à la mode ces dernières années pour les qualités antioxydants de ses fruits (et dont j’apprends par ailleurs qu’il existe 50 variétés à fruits et 10 à fleurs) et les fameux Jujubiers, arbres et fruits bien connus en Provence  (même si sa culture ici reste anecdotique et ce dernier voué à disparaitre peu à peu de l’exploitation).

Avec 90 % de production, le figuier reste le produit phare de l’exploitation. Les fruits de certaines variétés arrivent à maturité, ici la ronde de Bordeaux, petite, noire, elle est gorgée de sucre, là « La Madeleine des deux saisons », une variété qui donne des fruits dodus et doux et supporte le climat en zone froide. En effet, si la figue reste le fruit emblématique du Sud, certains arbres se cultivent plus au Nord …

 

Ainsi, j’apprends qu’il existe plusieurs types de figuier, certains ne donnant qu’une fois par an à l’automne (on dit alors qu’ils sont « unifères ») , d’autres produisant deux récoltes (en juillet puis à l’automne); ce sont alors des « bifères «.

A la pépinière, on prépare et on vend une partie de la production  sous forme de cagettes originales vouées à la restauration gastronomique ou que l’on retrouve sur les marchés de Rungis via les Vergers de Saint Eustache, une société qui fournit les belles « maisons «  parisiennes !

Passionné et passionnant, Pierre baud offre ainsi pour les collectionneurs un catalogue de figues rares et d’exception.

A découvrir deux de ses ouvrages : Le Figuier pas à pas (chez Edisud) et Figues (aux éditions Target).

Et cela va sans dire que l’exploitation est passée en mode bio depuis 2010 !

 

 

Pépinières Baud,

Le Palis

84110 Vaison-la-Romaine

Tél. 04 90 36 08 46.

www.fig-baud.com

Point de vente ouvert chaque mardi , du 5 septembre au 15 décembre et du 15 février au 15 juin, de 13 h 30 à 17 h 30.

VPC du 1er octobre au 15 avril.

 

 

.

Texte Nathalie Ruffat-Westling

Photos N.Ruffat-Westling, S.Maisonnave, A.Hocquel

 

 

Ecrit par

Commentaires

  1. Ecrit par michel le 20 avril 2014, 11:41 [Réponse]

    ce dimanche 20 avril 2014 je croyais rêver en ouvrant votre page en découvrant les 3 arbres qui m’ont fait tant rêver durant toute mon enfance du fait d’y avoir été privée de beaucoup de choses.: le figuier, le jujubier et le grenadier.
    Aujourd’hui âgée paralysée et gravement malade je vis seule sans famille et je me suis prise d’avoir envie de m’acheter un des ces arbres afin de voir la nature poussée; Certes je possède une loggia sur laquelle j »avais envie de mettre un jujubier un figuier ou un grenadier dont les fruits sublimes sont incomparables à nul autre .
    Ces arbres anciens venus de l’antiquité me font presque oublier la gravité de mon mal et la dureté de mes douleurs et me donnent un sentiment de longévité. Si vous vouliez me rappeler s’il vous plait au 0652064332 afin de me dire le prix et comment dois-je m’y prendre pour commander. Merci et à très bientôt madame michel j ‘habite Marseille.

    • Valérie
      Ecrit par Valérie Biset le 23 avril 2014, 08:17 [Réponse]

      Chère Madame
      Il vous faut appeler directement les Pépinières Baud pour connaitre prix et modalités. Bien à vous

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *