Jean-Michel Basquiat à l’honneur à Avignon comme à Paris !

C’est parti pour une visite de deux heures… dans un lieu qui rassemble une grande partie de la collection d’un passionné, galeriste de renommée internationale, Yvon Lambert, qui a d’ailleurs donné son nom à ce lieu d’art contemporain. Voyage au coeur du Land’Art, du pop Art, de l’Art minimaliste et conceptuel… avec un hommage particulier à Jean-Michel Basquiat en écho à la grande exposition qui lui est consacrée à Paris 

C’est un musée contemporain que je vous invite à découvrir, lové dans deux hôtels particuliers, comme en regorge Avignon. À la Collection Lambert, le nouvel accrochage de la collection permanente vient d’être posé en ce mois de novembre et comprend des salles dédiées principalement à quatre artistes au rez-de-Chaussée:  le New-Yorkais Jean-Michel Basquiat, le Français François Ristori, le Suisse Niele Toroni et jeune Français Quentin Lefranc, dernière découverte d’Yvon Lambert.

Quentin Lefranc, jeune artiste soutenu par Yvon Lambert, fait un clin d’oeil à la peinture et à l’architecture et particulièrement à l’oeuvre de Magritte avec son ciel bleu… © Colombe Production

L’oeuvre sur toile de lin du Suisse Niele Toroni « Empreintes de pinceau n° 50″ répétées à intervalles réguliers de 30 cm, date de 1967 © Colombe Production

A l’heure où la Fondation Louis Vuitton à Paris expose 120 œuvres de Jean-Michel Basquiat, Avignon en propose 24 à admirer, toutes achetées par le collectionneur/donateur à l’artiste. Alors que je me balade dans les différentes pièces de l’Hôtel Particulier de Caumont, transformé en musée, en l’an 2000, sous le nom de « Collection Lambert ». Je croise chanceusement Yvon Lambert en pleine discussion avec Stéphane Ibars, le directeur artistique du lieu, aux côtés de la veuve de François Ristori et du jeune artiste Quentin Lefranc.

Les oeuvres de François Ristori sont présentées au rez-de-chaussée du musée d’art contemporain © Colombe production

C’est en 2012 que Yvon Lambert a fait une donation à l’Etat, avec dépôt inaliénable à la ville d’Avignon, de 550 oeuvres de sa collection privée. Depuis le musée a été agrandi et s’étend désormais dans l’hôtel particulier voisin de Montfaucon.
Je salue Yvon Lambert, un homme chaleureux, aussi discret que timide cependant. Il m’avoue avec fierté qu’il a souhaité ressortir les 24 œuvres achetées de son vivant à Jean-Michel Basquiat pour les montrer au public. Yvon Lambert a été son mécène et entretenait avec l’artiste new-yorkais une relation paternaliste. Il l’a tant soutenu mais le junkie s’en est allé à l’aube de ses 28 ans. Ses œuvres sont aujourd’hui très cotées sur le marché de l’Art.

A l’heure où la Fondation Louis Vuitton à Paris expose 120 oeuvres de Jean-Michel Basquiat, Avignon en propose 24 à admirer, toutes achetées par le collectionneur/donateur à l’artiste. © Colombe Production

En glanant quelques informations ici et là, j’apprends alors que l’artiste new-yorkais, peintre d’avant-garde populaire et pionnier de la mouvance underground, peignait beaucoup sur des panneaux de bois, et souvent sur des panneaux dissociés, qu’il assemblait ensuite à sa guise et repeignait ensemble. Donc la grosse séparation au milieu, entre les deux tasseaux, c’est normal. Et la distinction si nette entre les couleurs, c’est logique aussi, puisque les panneaux ont été peints séparément.

Sa peinture était aussi importante que le sens des mots. Jean-Michel Basquiat leur donnait un aspect visuel, allant jusqu’à les entourer comme ici « Idéal » © Colombe Production

Je poursuis ma visite en prenant ce somptueux escalier en pierres taillées. A l’étage, des œuvres de plus de 40 artistes majeurs des dernières décennies du XXe siècle et du début du XXIe siècle sont présentées.  Insolites, curieuses, sommaires, minimalistes, primaires, lumineuses, sublimes, toutes sont issues de la collection privée d’Yvon Lambert.

 

A l’étage, une quarantaine de noms d’artistes prestigieux sont à découvrir tels Sol LeWitt, Cy Twombly, Nan Goldin, Lawrence Weiner, Robert Ryman, Daniel Buren, Andres Serrano… © Colombe Production

Toutes leurs oeuvres racontent un art de vivre, un passé, interrogent la société, reflètent un instant volé… Elles sont signées Sol LeWitt, Cy Twombly, Nan Goldin, Lawrence Weiner, Robert Ryman, Daniel Buren, Spencer Finch, Barbara Kruger… La liste est longue et pas question de vous décrire les oeuvres, la perception de l’art étant si personnelle à chacun de nous… Le mieux, c’est donc de se rendre à la Collection Lambert et de les admirer…

La librairie du musée est riche d’ouvrages sur les artistes d’art contemporain © Colombe Production

Pour terminer la visite de la Collection Lambert, je sors par la librairie du musée qui recèle de trésors. Des ouvrages d’artistes contemporains, pour la plupart, ayant été exposés à Avignon, tendent leurs soyeuses pages à toutes mains qui souhaitent les feuilleter, voire les acheter. Je craque…

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d'Avignon. Telle une colombe, j'aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur...’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *