Fontaine-de-Vaucluse : histoires d’eau dans la Vallée Close

Fontaine de Vaucluse, cette « Vallis Clausa », a donné son nom au département. Ici, au pied d’un figuier qui semble veiller sur cette mystérieuse source, l’eau glacée bondit des tréfonds de la terre en écume frémissante…

Le Chartreux en collier rouge observait les préparatifs avec une attention soutenue.
Perché sur son rocher, il prenait les airs, un poil snob, de chat luxueux avec sa queue lovée autour de ses « patounes »bien rangées, grand seigneur en robe grise.
Barbara, sa patronne le surveillait, mine de rien, en dépliant une combinaison de plongée…
C’était en septembre 1983, à la tombée de la nuit.

Quelques mètres plus bas sur un vague plancher de bois, le troisième larron vérifiait son tri-bouteille, hélium, oxygène, azote.

J’avais rendez-vous avec Jochen Hasenmayer au bord de l’inquiétante vasque noire surplombée par la vertigineuse falaise. Le plongeur, hydrogéologue allemand était passionné par la Fontaine-de-Vaucluse, ça le changeait me disait-il de l’étude des égouts de Tripoli. Hasenmayer n’avait besoin de personne d’autre que sa compagne et son chat pour tenter de percer le secret de la plus grande résurgence d’Europe. Il est resté plusieurs jours sur place, le temps d’établir le record absolu de plongée autonome à – 205 mètres. Aujourd’hui, le mystère persiste à -308 mètres.

fontaine3-AHocquel

Fontaine-AHocquel

 

Je ne me lasse pas de la balade le long de la Sorgue de Vaucluse quand elle jaillit à 90m3/seconde au printemps et en automne en faisant gronder le gouffre et vibrer en cascade les énormes rochers. Pas étonnant que la Vallée Close ait suscité un véritable culte des eaux, source d’inspiration pour écrivains et poètes. Chateaubriand, Mistral, Char, célèbres promeneurs des lieux y sont venus sur les pas de François Pétrarque qui écoutait, ici, vers 1340, « la voix enrouée des eaux » pour se consoler d’un amour impossible avec Laure de Sade, une nymphette de 17 ans, déjà mariée et gentiment hautaine, croisée dans la chapelle Sainte-Claire à Avignon.

Fontaine4-AHocquel

 

roueFontaineAhocquel

 

Si vous avez l’humanisme toscan chevillé au corps et le romantisme à fleur de peau, le « Musée-bibliothèque François Pétrarque » s’impose à l’évidence, remarquable endroit, propice à l’érudition avec aussi, des textes de René Char, illustrés par Zao Wou-Ki et Braque. Un grand résistant ce poète René Char et ça tombe bien puisque de l’autre coté, le « Musée d’histoire : 1939/1945, l’Appel de la liberté » porte le nom de Jean Garcin, son copain de combat, le « colonel Bayard », ingénieur papetier, devenu président du conseil général pendant 22 ans.

D’une rive, l’autre, d’une époque l’autre, Fontaine-de-Vaucluse abrite de multiples lieux de mémoires et de légendes qui côtoient et fait vivre en harmonie, les marchands du temple et le savoir–faire des artisans. Dans le genre, le « Moulin à papier » reste l’un de mes préférés pour voir les énormes marteaux de bois, les meules en pierre, les tamis qui transforment en pâte puis en feuilles de vieux tissus blanchâtres. Comme au XVe siècle et rappeler que « Vallis Clausa » fut un grand centre de l’industrie papetière vauclusienne jusque dans les années 50. On ne peut pas ressortir d’ici, sans avoir acheté, un crayon, une affiche, un petit carnet ne serait-ce que pour y « pense-bêter » une inspiration soudaine en observant les truites Fario et Arc-en-ciel, habitantes des longues algues, vert fluo, qui s’étirent en vagues souples dans le courant limpide.

Une eau à 13° toute l’année, idéale pour maintenir au frais, le rosé d’un pique-nique estival.

 Plus d’information www.provenceguide.com

Texte Hugues Masoch, photos D. Bottani, A. Hocquel

 

 

 

 

Hugues

Ecrit par

J’arpente le Vaucluse depuis presque 40 ans pour raconter les choses et les gens, dégotter des coinstots plus ou moins bizarres, austères parfois, festifs et surprenants souvent, pleins d’histoires petites et grandes. J’ai toujours aimé soulever les jupes du quotidien. Je n’ai jamais été déçu. Alors restez avec moi pour vous faire partager mes découvertes.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *