Ecce homo !

A Avignon, venez à la rencontre d’un artiste, qui depuis 60 ans, habille le monde de ses œuvres.

Ernest Pignon-Ernest, artiste parmi les hommes, réalise des collages sur les murs des villes du monde, des portraits, des affiches depuis 60 ans.

Depuis cet été et jusqu’en février 2020, il fait honneur à Avignon (d’ailleurs, savez-vous qu’il avait créé l’affiche du festival d’Avignon pour sa 50ème édition, en 1996?).

©Sylvie Poux

Un artiste de Provence

Ses origines niçoises, son installation à Méthamis dans le Vaucluse, ses relations avec le théâtre avignonnais en font un personnage familier de notre région.

En 1974, il investit les rues avec des collages grands formats « Immigrés » et, depuis de nombreuses années, collabore à des projets artistiques ici en Provence et bien au-delà de nos frontières régionales.

Immigrés©Magali Ripert

Un artiste engagé, précurseur du street-art

On prête à juste titre la paternité du « Street Art » à Ernest Pignon-Ernest. Il invente, il met en scène, il dessine sur les murs, des personnages qui nous ressemblent. Il faut sans aucun doute une maitrise technique du dessin mais également un regard.

Il dessine à la pierre noire, au fusain. Par le biais de son art, il nous raconte l’histoire, le réel tout en résonances symboliques, mythologiques.

Ernest Pignon-Ernest voyage. De ses rencontres, il devient le témoin de notre époque.

On retrouve dans les œuvres et surtout dans les lieux utilisés comme support ses engagements politiques et sociaux.

Il questionne sur notre société©Sylvie Poux
Il nous embarque au-delà des continents ©Sylvie Poux
Il nous embarque au-delà des continents ©Sylvie Poux

Le Palais des Papes, l’écrin idéal

La Grande Chapelle du Palais des Papes avec ses 52 m de long et 20 de haut, tel un vaisseau, accroche l’obscurité et la lumière des œuvres photographiées.

Un espace unique qui permet au visiteur de déambuler à travers des vies et des villes.

C’est ainsi que le parcours artistique du dessinateur nous invite au voyage, au gré des 400 œuvres exposées (de 1966 à nos jours).

Pas de voyeurisme, ni de provocation mais un regard sur le monde qui interpelle. Le dessin collé sur un mur devient un personnage plus réel que le réel.

Plus réel que le réel…©Magali Ripert

Et l’on découvre notamment, au gré de l’exposition, des œuvres éphémères qui ont été effacées ou décollées des murs de Durban, de Brest, de Rome, de Ramallah, de Paris… qui heureusement ont été photographiées.

©Magali Ripert

Cette exposition, c’est finalement partager un éphémère moment avec Ernest Pignon-Ernest au fil de 60 années à apporter, à travers ses créations, beauté et conscience un peu partout dans le monde.

©Magali Ripert

A voir et à revoir jusqu’au 29 février 2020 au Palais des Papes. A noter qu’en janvier 2020, il a l’intention de créer « in situ » une œuvre pour Avignon dans l’espace du Trésor Bas du Palais des Papes. On l’attend avec impatience !

Pratique
Tous les jours
Tarif : 12 €, visite du Palais incluse.
Prochaines visites guidées à 11h :
Dimanche 13, 27 octobre
Dimanche 10, 24 novembre
Dimanche 8, 22 décembre
Dimanche 12, 26 janvier 2020
Dimanche 9, 23 février 2020

Contact : Office de Tourisme d’Avignon T. 04 32 74 32 74 – www.avignon-tourisme.com

Site officiel de l’artiste http://pignon-ernest.com/

Sylvie Poux

Ecrit par

Tombée sous le charme et la qualité de vie du Vaucluse, il y a plus de 30 ans, je continue à m’émerveiller des paysages, de la lumière, des gens avec « l’accent » et de leur authenticité. A cela se rajout l’envie irrésistible de vous faire partager mes coups de cœur et mes découvertes gourmandes, culturelles ou pittoresques.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *