Sur les chemins à bord de drôles d’engins

Les belles journées d’été sont des moments propices pour expérimenter de nouvelles balades 🙂 On se lance et on teste de drôle d’engins à « 3 roues », « deux selles » … et même d’un autre temps !

Le Luberon … en calèche

Avec Provence Hipposervices basé au Domaine de Séoule à Saint-Saturnin-lès-Apt, la découverte du patrimoine naturel et culturel local aptésien se fait aussi en calèche !

Au rythme des chevaux de trait, Ollivier nous emmène sur les petits chemins du Luberon. Selon le thème de la balade – œnologie, plantes aromatiques, mines d’ocres – il transite par la route des châteaux ou dévoile une autre facette des mines de Bruoux, accessibles grâce à son moyen de locomotion très écologique. Le temps est suspendu et l’on s’attarde tour à tour sur les trésors ocriers ou la flore aromatique dont Ollivier nous vante les vertus avec une passion communicative et une précision « très-à-cheval » 🙂

… En tandem …

Le Vaucluse est LE pays du vélo. Entre la Via Rhôna, les voies vertes via Venaissia et du Calavon, le circuit de la Grande traversée du département en VTT et le Mont-Ventoux, défi ultime et majeur des cyclotouristes venus du monde entier pour s’y mesurer. Voici pour le cadre. Maintenant voici une bonne nouvelle pour les gens aux mollets tendres comme moi (vous voyez ce que j’entends par « tendres » n’est-ce pas).

En tandem électrique, il est possible de rouler en toute légèreté des Monts de Luberon aux Alpilles, de Gordes à Apt comme le propose le loueur d’engins écolos et électriques « La pédale douce à Cavaillon ». Pensez-y ! On peut faire jusqu’à 70 kilomètres avec la batterie. Pour les plus audacieux, je retiens le vélo elliptique comme l’on fait nos amis les Bestjobers du côté des Taillades. C’est un coup à prendre, mais le plaisir est là.

… ou en triporteur électrique

Famille nombreuse, en excursion dans le Luberon, pourquoi ne pas faire comme nous et essayer le triporteur électrique, toujours avec les pros des cycles originaux La pédale douce?

La pédale douce @pedale douce

Nos bambins se sont lancés immédiatement à l’abordage de ce drôle d’engin pour ne plus en déloger. Bien assis dans la remorque, ils ont lancé comme un défi, un joyeux « Allez papa, on y va !!! » :-/. Pas de panique, le triporteur est électrique. C’est donc tout en douceur et en silence, que nous avons emprunté la route du Calavon et découvert le très beau Pont Julien.

 

Photos : @Colombe production / @Alain Hocquel / @la pédale douce

 

Carole Claudepierre

Ecrit par

Au travers de toutes ses facettes, de ses nombreux visages de l’enclave des Papes au Luberon, le Vaucluse propose une palette d’expériences à vivre. Certaines goûteuses, d’autres rafraichissantes, sportives ou encore culturelles - chacune porte en elle un souvenir que je suis heureuse de partager aujourd’hui avec vous. Vous me suivez ;-) ?

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *