Blachère : quand le Vaucluse illumine le monde

Les illuminations des Champs-Elysées à Paris, à Londres, Moscou, Séoul, Milan, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Sydney… C’est eux. Les décorations de Noël de vos villes… C’est aussi eux ! Rencontre avec cette petite entreprise du Luberon qui illumine le monde…

  champs_elysees_paris

C’est en 1972 que Jean-Paul Blachère crée cette activité, avec d’abord des motifs lampes sur des panneaux de bois, puis des structures en acier. Depuis, au fil des innovations techniques (fil lumière, leds, starflash…), la créativité de Blachère a conquis le monde, avec 20 filiales étrangères, une présence dans plus de 100 pays et dans 60% des communes françaises. En Provence, Carpentras, Apt, Isle sur la Sorgue, Avignon, Aix-en-Provence, Marseille, Montpellier comptent parmi les villes illuminées par Blachère.

marseille-deocration-blachere

Si les villes sont les principaux clients de cette entreprise, une branche « Particuliers » fabrique les décorations que l’on achète chez Botanic, Alinéa, Jardiland… Et que l’on retrouve dans le magasin d’usine, à Apt dans le Luberon.

Aujourd’hui, 250 personnes travaillent au sein de la marque Blachère, dont 100 au siège, à Apt, où l’on travaille « en famille » ; tout le monde se connaît, échange, au fil des différents services : design, projet, fabrication, montage. En saison de fabrication, de mars à octobre, 70 personnes renforcent chaque année les équipes de ferronniers et câbleurs. Formés en interne, ces « intérimaires de la lumière » sont fidèles à l’entreprise depuis des années, dans le cadre d’une politique d’emploi durable portée par la famille Blachère, un des gros employeurs de la région d’Apt.

Après ce tour d’horizon qui plante le décor, je vous emmène en coulisses, pour assister à la création d’une décoration.

Naissance d’une décoration de Noël : de l’idée à l’installation finale

Me voici dans le bureau des designers. Ici, dans l’open-space, on n’entend pas le cliquetis des claviers, mais on assiste au ballet des mains sur les palettes graphiques. Car ce sont eux qui font éclore les décorations : on leur donne une idée, un thème, et hop, les voici en mode créatif, d’abord sur un carnet de croquis, puis sur la palette. Sous leurs mains naissent des nœuds de cadeau et des nounours géants, des fusées, des cerfs, bonshommes de pain d’épice, étoiles, personnages et décors en tous genres. Point de limite à leur imagination, sinon celle de penser que le décor habillera une place, une rue, sera suspendu…

dessin-palette-decoration

Après un passage dans la « Cellule Projet » pour vérifier la faisabilité technique, on passe à la simulation de la décoration in situ, pour montrer au client ce que la décoration donnerait, posée.

projet_decoration

simulation_insitu

Si le projet est validé (formes et couleurs), la décoration va prendre forme chez les ferronniers. On reprend le dessin au format final sur d’immenses feuilles de papier et les ferronniers entrent en scène : on coupe, cisaille, tord l’acier pour le façonner. La décoration est alors un puzzle de nombreuses pièces que l’on va souder. Une décoration, c’est un assemblage, un grand mécano.

J’y découvre une demi-sphère, un morceau de corps de Pluto, un bout d’étoile… Fascinant.

ferronnerie-blachere

Puis changement de décor avec le câblage : les morceaux de structure s’habillent petit à petit. De la haute couture décorative que des mains créent avec savoir-faire.

cablage_blachere

cablage_blachere

cablage-blachere

Ensuite, c’est le moment tant attendu de l’assemblage de la décoration finale, qui va rejoindre un grand espace de stockage.

Lors de ma visite, les stocks s’amenuisent, beaucoup de décorations ayant déjà rejoint leurs sites d’installation. Quelques bonshommes de pain d’épice, un père Noël et un éléphant attendent leur prochain voyage…

bonshommes-epice-1 

Au détour de cet espace, je découvre un décor d’enfant avec un prénom. Julie, qui m’accompagne, m’explique que certaines villes, en collaboration avec Blachère, lancent des concours de dessins dans les écoles, dessins qui deviendront les prochaines illuminations de la cité, chaque décoration portant la signature de l’enfant qui l’a créée. J’aime cette idée que les enfants deviennent décorateurs de leur ville et j’imagine des rues avec ces dessins d’enfants prenant vie sous la lumière…

louis

Cerise sur le gâteau, j’ai le droit d’accéder au show-room professionnel (qui n’est accessible au public qu’une fois/an, fin novembre, lors des portes ouvertes de l’entreprise).

Le Show-room, une caverne d’Ali Baba

Et là, je retombe littéralement en enfance avec un « waouh » qui fait rire Julie, en découvrant une pièce qui a des allures de mine d’or… Non, de lumière : des décorations gigantesques pendent du plafond, des personnages trônent dans un coin de la salle, des décors entiers thématiques émergent d’alcôves… Je suis subjuguée !

showroom-salle1 

Mais je ne suis pas au bout de mes surprises, Julie me conduisant dans une seconde salle, tout simplement magique. Un « waouh » encore plus fort, car je déambule à côté de Minnie, d’une grande marmotte, d’un père Noël, d’un nounours, tous plus scintillants les uns que les autres. On resterait des heures à contempler ces illuminations qui contribuent à la magie de Noël dans nos villes. Je suis aux anges, comme un enfant dans un magasin de jouets… ou de bonbons !

pirate1

 nounours1

Je n’ai pas le temps d’aller à la boutique pour les particuliers, mais je récupère le catalogue, dont Julie me dit qu’on le retrouve intégralement en ligne sur leur site et qu’on peut y personnaliser les couleurs des décors selon ses envies : guirlandes, pommes et libellules luminescentes, lampes et boules, vases… La liste est vaste et on peut se faire plaisir, ou faire plaisir (une guirlande personnalisée, c’est un cadeau original, non ?)

magasin-usine

Il est temps pour moi de quitter Blachère Illumination, non sans avoir fait un détour par la Fondation Blachère, dédiée à l’art contemporain. Une autre histoire à vous raconter !

En partant, je ne sais qu’une chose : que je reviendrai du 7 au 9 décembre 2018 pour les portes ouvertes (visite des ateliers le 7 uniquement, la présence du Père Noël dans le show-room pour des photos-souvenirs…) de l’entreprise et de la fondation, profiter des réductions proposées au magasin d’usine pour les décorations !

 

Blachère Illumination – Apt – Rue des Bourguignons (derrière le plan d’eau de la Riaille) – 04 90 74 20 95 – http://www.blachere-illumination.com/

Visuels ©Blachère et ADT Vaucluse

Texte Stephanie Maisonnave

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *