Bien-être: à chacun son spa !

Nul doute, le spa de la Coquillade est le reflet du Vaucluse avec ses étendues de champs de lavande © Colombe Production

Terre de Nature, terre de beauté, le Vaucluse regorge aussi d’espaces de bien-être. Nous avons répertorié de nombreux SPA: les indépendants ouverts au grand public tels le Samma Sati et le Sadhana à Avignon sur fond d’ambiance bouddhiste, le NovaSpa à Avignon, le Spa de beauté à Vedène, le SpaAqua et le Bullaquatic de l’Isle-sur-la-Sorgue ou le Mas turquoise à Bédarrides. Les beaux hôtels, telle la Bastide de Gordes, ouvrent parfois leur espace de bien-être au grand public, mais il faut réserver un soin pour avoir accès au Spa. Les deux pépites du Vaucluse en matière de bien-être sont situées à Malaucène « Ventoux Provence » et à Gargas « Domaine de la Coquillade. Suivez-moi pour trois heures de détente !

LE SPA « VENTOUX PROVENCE »

Je commence mon voyage de plénitude à Malaucène. La musique y est douce, le cadre épuré et l’ambiance feutrée. Le silence est d’or, seul le ruissellement de l’eau de source, qui alimente le centre de Balnéothérapie Ventoux-Provence, brise cette quiétude. Je traverse le long couloir au mur gris sur lequel sont griffonnés ces quelques mots à main levée « Ici, le Ventoux est un présent ».

Nelly et Joël Videcoq, les propriétaires du Spa Ventoux-Provence © Colombe Production

Au bout du couloir, je distingue la grande piscine chauffée à 32 degrés. Ses reflets  bleus-turquoises invitent à la tentation. Celle de quelques brasses ou d’un cours d’aquagym. Habillée de mon peignoir blanc, je cède à la tentation. Trois longueurs de 12 mètres me suffisent finalement car l’appel des bains chauds est plus fort.

La grande piscine accueille les séances sportives ou les babys gym les dimanches matin © Colombe Production

Je décide d’aller humer la senteur d’eucalyptus qui se dégage délicatement du Hamman. La douce chaleur humide et feutrée envahit mon corps. La zénitude me gagne… Cette source de bien-être, c’est dans ce Spa, que les clients de tous âges viennent la trouver. Un pur moment de détente au coeur d’un espace de 3500 M2, ancien hangar agricole familial, au pied du Mont Ventoux, dont la marraine est Adriana Karembeu. Pas étonnants que les premiers clients soient les cyclistes, fréquentant ce lieu en préparation ou en réparation de l’effort.

La vue sur les montagnes du Ventoux est sublime © Colombe production

A l’initiative de ce centre de balnéothérapie, ouvert 7 jours sur sept, le couple Nelly, l’enfant du pays, et son époux Joël Videcoq. Leur projet  de construire le Spa « Ventoux-Provence », en 2012, n’avait à l’époque fait l’objet d’aucune hésitation. Un pari audacieux dans ce village de Malaucène qui compte 2800 âmes. Forts de leurs atouts, le couple -plein d’idées- y a créé une grotte à sel unique en France, un Sauna infrarouge et une salle de cryothérapie… Aujourd’hui, le bilan parle de lui-même avec une hausse du chiffre d’affaires de 25% chaque année.

La grotte à sel aux vertus incroyables est un lieu insolite en Vaucluse et en France © Colombe Production

J’ai voulu en savoir un peu plus sur cette grotte à sel. Composée de cristaux de sel gemme importés de Cracovie en Pologne (des blocs de 14 kg chacun, mesurant 50 cm X 50 cm), la grotte dégage une discrète odeur iodée. Je suis restée stupéfaite devant les vertus d’un tel endroit. Pratiquer ce lieu deux fois 30 minutes par semaine  équivaudrait à un week-end entier passé en bord de mer. Cela permet, grâce aux ions négatifs qui s’en dégagent, de combattre naturellement et efficacement les affections pulmonaires et de guérir le psoriasis et autres maladies de peau, d’améliorer la résistance au stress… Dans cet espace incroyable, l’odeur discrète qui s’en dégage envahit mes poumons et la lumière tamisée m’a fait sombrer dans les bras d’Orphée. Le ronflement de mon voisin m’a ramenée dans cet univers insolite.

La cryothérapie était autrefois l’apanage des sportifs. Aujourd’hui, elle s’adresse au grand public       @ Colombe Production

Ma curiosité me conduit ensuite vers  la cabine de cryothérapie. En résumé, j’ai passé trois minutes à moins 125 degrés. Si je dois vous décrire la sensation, je dirais que j’ai passé une demi-heure au coeur des nuages blancs qui coiffent le Mont Ventoux. J’avais l’impression qu’un épais voile de coton frais m’avait enveloppé le corps. Une étrange sensation que l’équipe du Spa Ventoux Provence m’a invitée à renouveler à moins 140 degrés. Et il parait que la différence est flagrante. A bien y réfléchir, je laisse volontiers ma place. Et pour vous convaincre, il s’avère que la cryothérapie soigne les blessures musculaires grâce à l’afflux de sang vers les tissus et les organes vitaux et oxygène intensément les muscles. Ce qui était auparavant l’apanage des sportifs est devenu accessible à tous (sous quelques réserves médicales).

Quand l’art devient aussi source de bien-être © Colombe Production

LE SPA DU DOMAINE DE LA COQUILLADE

Autre écrin de bien-être, dans une atmosphère plus « cocoon », le Spa du domaine de la Coquillade est saisissant de beauté. Situé à l’autre bout du Département, à Gargas, ce centre de bien-être est ouvert à tous les publics. Et la nouveauté, c’est que depuis cette saison, il est ouvert toute l’année. Une véritable aubaine pour sa clientèle qui est presque pour moitié régionale. Véritable pépite en plein coeur du Luberon, le domaine de la Coquillade va bientôt fêter ses dix ans et le Spa va souffler sa 3e bougie.

Un accueil très professionnel et chaleureux est réservé à tous les clients du Spa de la Coquillade © Colombe Production

Dès mon arrivée, une hôtesse m’a pris en charge et m’a fait visiter les installations du Spa, me conseillant un parcours idéal de trois heures à suivre. L’influence très présente des Spas nordiques, alternant les espaces froids et les espaces chauds, donne encore plus de charme à l’établissement.

La montagne de glace pillée est abritée tel un trésor dans une salle bleutée © Colombe Production

Je visite le sauna, les hammans, le bain vapeur, la douche sensorielle faite de musiques , de lumières et de variations de température. Au fond, la salle de repos grâce à ses immenses baies vitrées, offre une vue généreuse sur les vallons du Luberon. Je suis surprise par une fontaine à glace. Une petite salle bleutée abrite, en effet, un mini Ventoux de glace pillée qu’il faut se passer sur tout le corps! Curieuse expérience mais ô combien agréable!

Les bains Kneipp, d’un côté à 17°, de l’autre à 34°C © Colombe Production

Je teste les bains Kneipp excellents pour la circulation de sang, la vitalité et l’élimination des toxines. Je passe du bassin bleu où l’eau est à 17 degrés au bassin vert où l’eau affiche 34 degrés.

La salle de sport suréquipée donne elle aussi sur le Luberon. Plutôt que de m’essayer à une séance de cardio-muscu, un des dix cours collectifs dispensés journalièrement, je file dans la piscine essayer un sport qui vient de traverser la Manche et est dispensé à ce jour uniquement à Bordeaux et à Gargas: le FloatFit.

Les cours de FloatFit, fraîchement importé d’Angleterre cette année, sont dispensés dans deux lieux en France, Gargas et Bordeaux ©Colombe Production

Nicole, la coach sportive du domaine, qui aime être à la pointe des nouveautés, est allée en avril à Londres suivre une formation de ce sport dernier cri, qui demande à la fois de l’équilibre et de la résistance. Debout sur une planche de style paddle, fixée par des cordes à l’avant et à l’arrière, je cherche mon équilibre mais les mouvements de gymnastique demande une grande concentration pour ne pas tomber dans la piscine. Je n’ai plus de place pour penser aux soucis du quotidien, au travail, pas même à la prochaine soirée copines… je me concentre sur les directives et les encouragements de Nicole, le corps gainé pendant une demi-heure. Je me débrouille pas trop mal, mais le saut de puce sur la planche m’a été fatal et ma chute dans la piscine à 32 degrés fut finalement très très agréable ! Au-delà de l’aspect ludique, la progression constante qu’offre ce sport, qui muscle le corps tout en douceur, devient vite addictive.

Je termine mon aventure par une séance de 15 minutes dans le spacieux sauna, suivi d’une bonne douche. Trois heures se sont écoulées, le travail m’appelle…

Le spacieux sauna offre une ouverture sur le Luberon avec ses baies vitrées © Colombe Production

Ce qui est certain, c’est que le Spa dans son intégralité va devenir pour moi une addiction. Et il paraît que dans les pays nordiques, la balnéothérapie est remboursée. Il ne reste plus qu’à y inviter nos députés afin de les convaincre de faire voter la loi !

 

 

 

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d’Avignon.
Telle une colombe, j’aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur…’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu