A la découverte du village des Taillades

Vous le trouverez rarement sur les guides touristiques. Et pourtant, ce vieux village, minuscule, construit sur une butte aux portes du Luberon, a une particularité. on y trouve, en plus, une très bonne table…

Située à quelques kilomètres de Cavaillon, la partie récente des Taillades regroupe les petits commerces, la poste, l’école et de jolies propriétés aux allées fleuries. Mais la partie qui m’intéresse, c’est le vieux village.

Balade dans le vieux village

Sa particularité est qu’il est construit autour d’une ancienne carrière de pierre. Le village tire en effet son nom du provençal talhada signifiant couper et fendre, activité nécessaire au travail de la pierre. On pourrait imaginer ainsi que le village est très minéral mais la verdure est partout et se mêle harmonieusement à la vieille pierre. Les abords sont soignés, tout est vert, propre, net.

La visite n’est pas très longue. Comptez tout au plus une heure pour en faire le tour.

rue

debut

Au cœur du village, l’ancienne carrière se révèle avec ses pans taillés et ses marques caractéristiques. Elle fut exploitée dès le moyen-age puis abandonnée vers la fin du 19e. C’est désormais en grande partie un théâtre naturel qui accueille chaque été un festival mêlant jazz, classique, théâtre, danse : les Estivales des Taillades. On le surplombe en empruntant un petit sentier suspendu, bordé de murets de pierre et d’amandiers. Il longe une belle demeure du 17e. et mène jusqu’à une ravissante petite église récemment restaurée. Tout est calme, paisible. Un large panorama sur la plaine, avec les villages alentours et le Ventoux au loin, s’offre depuis la table d’orientation. L’église est fermée, dommage, mais la petite balade est sympathique et la vue aussi.

regismontee

theatrehaut

montée eglise

eglise

En redescendant, je remarque une étrange sculpture que je n’avais pas vue à l’aller : « Le Morvellous » (le morveux en français). Elle serait vraisemblablement le fait d’un ouvrier carrier du 14e. ou 15e. siècle. La tradition veut y voir « l’évêque Saint-Véran de Cavaillon, chevauchant le dragon qui terrorisait les provençaux, crosse en main, croix sur sa poitrine et deux écussons à ses pieds »… Peut être !

morvellous

Je contourne le théâtre, passe devant l’entrée par une petite route goudronnée peu fréquentée et longe un boulodrome R.O.Y.A.L !

entreetheatre

boulodrome

Si la pierre fut l’une des richesses du village, l’eau aussi. Celle du canal de Carpentras anime toujours la grosse roue à aube du moulin Saint-Pierre qui servait autrefois à moudre la garance puis la farine. Elle ne tourne aujourd’hui que pour notre plaisir mais reste le symbole du passé industriel du village.

IMG_1768.JPG

 

Halte déjeuner à l’Auberge des Carrières

C’est une bonne adresse, l’autre attrait de ce village. Un lieu raffiné à la cuisine inventive tenu par un couple belge tombé amoureux de la Provence. Madame s’occupe avec brio de l’accueil des convives (Belges pour la plupart, ce jour là !). Monsieur en cuisine (ouverte sur la salle) laisse libre court à sa passion, mêlant influence flamande et cuisine méditerranéenne. Les premiers rayons printaniers nous incitent à nous installer en terrasse avec vue sur le vieux village. Les plus frileux restent dans la jolie salle aux tons gris avec vue sur le chef.

salle

terrasse

Le menu à 40 € offre un choix de 4 entrées, 4 plats, fromage ou dessert accompagnés d’un amuse-bouche en préambule et de mignardises pour conclure. Des produits frais, bien de saison, joliment mis en scène : asperges, morilles, turbot, grondin, ris de veau, agneau…

morille

Oeuf 63° (escargots, asperges blanches, morilles et brioche)

risveau

Ris de veau, asperges violettes, persil racine, mâche et shimeji

turbo

Turbot et coques, asperges blanches, chou fleur et chou romanesco au Champagne

grondin

Grondin rouge, tomates, artichauts, sauce crustacés

dessert

Tartelette d’orange sanguine et basilic déstructurée. Frais, parfumé et original… une belle conclusion !

Balade à vélo elliptique

Histoire de repartir du village avec bonne conscience après ce savoureux déjeuner, je choisis de consacrer l’après-midi à faire du vélo puisque nous sommes en plein sur l’itinéraire « Autour du Luberon à vélo » . J’aurais pu choisir une balade à vélo classique, mais je décide de tenter une autre expérience.

velo

Une petite entreprise s’est installée récemment dans le village : Endorf-inn. La jeune équipe distille l’hormone du plaisir en louant des vélos elliptiques à utiliser sur route. Un nouveau moyen de se déplacer assez fun tout en faisant du sport. Dix minutes suffisent pour maitriser cet engin hybride du vélo et de la course à pied. Le week-end, c’est sur la voie verte  au départ de la gare de Robion que l’on peut louer les vélos, en semaine, on vous les livre dans un rayon de 40 km. Me voilà donc sur la voie verte du Calavon, debout sur ma machine à pédales. Je domine la route, un peu comme si je passais de la conduite d’une voiture citadine à un 4×4.   C’est une nouvelle sensation, une impression de liberté et je trottine à mon rythme sur la voie verte. Très sympa sur route plate ! Vous dire ce que cela donne dans les montées, je préfère vous laisser essayer !

big_La_20v_C3_A9loroute_201

D’autres possibilités de balades, plus classiques, s’offrent depuis le village avec de nombreux sentiers de randonnées.

rando

 

 

Carnet d’adresses :

Auberge des Carrières
Avenue du Château
Place de la Mairie
84300 Les Taillades  T. 04 32 50 19 97  www.aubergedescarrieres.com

 

Endorf’Inn

Didier JEAN

84300 Les Taillades

T.06.24.42.30.48 www.endorf-inn.com

 

Votre hébergement en Luberon

texte et photos Valérie Biset

 

Valérie

Ecrit par

Curieuse de tout, gourmande et gourmet, j’adore toutes les bonnes et belles choses en général. Fan de cuisine et de vin serait exagéré mais ce qui m’anime avant tout, c’est ma passion pour le Vaucluse, mon département d’adoption dont je raffole. J’aime rencontrer tout ceux qui comme moi se plaisent à valoriser ses atouts, et surtout à transmettre leur passion et leur savoir faire. Je consacre une partie de mon temps libre à parcourir le département, inépuisable, et suis toujours partante pour découvrir un nouveau lieu et dénicher une bonne adresse. J’aime écrire aussi et ai quelques monomanies : les glaces (celles à la crème de préférence) et les réseaux sociaux.

Commentaires

  1. Ecrit par algans alain le 28 mai 2016, 07:36 [Réponse]

    les photos sont magnifiques.Elles donnent vraiment envie de visiter ce petit village,chose que je vais faire.merci beaucoup.

  2. Ecrit par Blanc le 28 mai 2016, 07:15 [Réponse]

    merci pour cette découverte. De lire les explications, je sentais les senteurs des genêts. Cela me rappelle lorsque j’habitais en Provence

  3. Ecrit par Glorieux le 28 mai 2016, 06:05 [Réponse]

    quel belle histoire que vous nous avez raconté sur ce beau village merci de tout coeur et que de jolies photos ♡♡♡

  4. Ecrit par LELEU CHANTAL le 27 mai 2016, 19:33 [Réponse]

    ça donne une grande envie d’y venir , j’aime beaucoup la Provence , cette Provence….

  5. Ecrit par debias le 27 mai 2016, 19:15 [Réponse]

    Je vais dans ce coin cet été je vais aller visiter ce village je connais Apt

  6. Ecrit par Guilbert Didier le 27 mai 2016, 19:13 [Réponse]

    Magnifique ….. Envie de découvrir 🙂

  7. Ecrit par Canteleux le 27 mai 2016, 18:53 [Réponse]

    C magnifique j’adorerai vivre dans un village comme celui là dans cette belle région.
    Merci pour ces belles photos..

  8. Ecrit par Laurent JEANNAS le 27 mai 2016, 18:48 [Réponse]

    J’irai faire un saut cet été! !!

  9. Ecrit par macda34 le 17 mai 2016, 15:55 [Réponse]

    Voila qui donne envie 🙂

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *