La Traversée des Arts, une balade insolite

C’est un cœur de ville comme on aime les traverser… une galerie d’Art à ciel ouvert. Dans le centre ancien de Monteux, des petits commerces rouvrent les uns après les autres. Pas de boulangerie ici mais un peintre-photographe à la place, pas de charcuterie mais un mosaïste, pas de mercerie mais une couturière créatrice… Au total, une douzaine d’artistes s’installent les uns après les autres et redonnent vie à cette artère, entourée d’un reste de remparts, dont le pouls bat au rythme des créateurs. Une artère baptisée par la commune de Monteux « La Traversée des Arts ».

Ici, l’accueil est des plus chaleureux. On entre librement dans l’univers des artistes qui nous font partager leur passion. Leur boutique offre aux visiteurs des merveilles d’invention, de formes et de couleurs sans faire fondre le porte-monnaie. Mosaïste, peintres numérique ou sur toile, peintres sur meuble ou sur verre,  photographe, plasticien, potier, vitraillistes, céramiste, modéliste, styliste, lunetier… c’est un véritable trésor qui s’offre aux visiteurs dans la Traversée des Arts.

Mais si les boutiques attirent les regards, l’artère, elle aussi, est très belle avec ses trompe-l’œil et ses petites ruelles adjacentes. Peu de chance de s’y perdre, le centre ancien est un véritable petit écrin d’art, qui rejoint une place carrée, la place de la République, où une buvette culturelle, également bar à vin, permet de partager sa bonne humeur. « Une journée chez Lilou », c’ est aussi le rendez-vous des gourmets venus se ressourcer au calme dans un univers décalé. Avec l’été revenu, on y déguste aussi des jus de fruits frais artisanaux, des sirops provençaux et des thés et infusions aux feuilles généreuses.

Je traverse l’artère principale, le nez en l’air, admirant tous les trompe-l’oeil tantôt peints, tantôt dressés sur de grandes bâches, et qui ornent les façades. Ici pas de voitures, les rues sont exclusivement piétonnes et j’avoue que c’est fort agréable. Et bientôt, durant l’été un piano sera installé pour tous les virtuoses de passage.

©Ville de Monteux

Une jolie devanture pleine de couleurs et au joli nom de « Po’m » m’interpelle. Delphine Mariotti m’accueille avec un large sourire. Elle est céramiste. Dans son atelier, elle conçoit et vend des poteries utilitaires mais aussi décoratives façonnées au tour ou à la plaque. J’ai eu le privilège, comme beaucoup de touristes, de visiter son arrière-boutique où se trouvent le four et plein de poteries qui sèchent en attente de cuisson et d’émaillage. Et ainsi de pénétrer l’univers d’un potier. J’avais envie de tout acheter !

Dans cette ancienne boulangerie,  située dans une ruelle toute proche, Franck Guarinos le photographe a été l’un des premiers à s’installer il y a deux ans dans la Traversée des Arts. Un photographe hors du commun…  Ses œuvres surprennent par la créativité et la technique employée: des photos scannées, numérisées avec effets sont déformées avec talent. Et pour cette œuvre devant laquelle il pose, il a utilisé 250 photos…  J’ai découvert son atelier et sa passion contagieuse qu’on peut partager lors de stages qui sont ouverts à tous les publics. Car dans ce cœur de ville ancien, on peut aussi suivre des cours avec tous les artisans présents pour environ dix euros l’heure…

Dans un ancien garage complètement rénové, une plaque en mosaïque indique « Atelier Chrysalide ». Chrystelle Lecomte est mosaïste de formation depuis 12 ans. Les ateliers des vitraillistes, Chantal Gimmig et son homologue Frédéric Schendel, laissent également rêver. C’est décidé, je vais me lancer dans l’art du vitrail et m’inscrire prochainement à un stage…

Je termine ma balade de deux heures par la boutique des arts. Cet espace de 50 M2, ouvert 7 jours sur sept, est un véritable condensé de tous les ateliers que j’ai visités et m’a donné des dizaines d’idées de cadeaux originaux !

La boutique des Arts, un condensé des créations de tous les artistes de la traversée des Arts

En sortant de la Traversée des Arts par la porte d’Avignon, je découvre la célèbre tour Clémentine, une fortification haute de 28 mètres et que j’apercevais de la place de la République. Décidément, Monteux, cette bourgade du Comtat Venaissin, dont on parle beaucoup pour ses parcs d’attractions, réserve bien de  jolies surprises culturelles et touristiques.

 

 Photos Colombe Production – Ville de Monteux

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d'Avignon. Telle une colombe, j'aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur...’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu