Les Luminessences d’Avignon

Saison 5 (12 août / 30 septembre 2017). Le Palais des Papes a des gens et des choses à raconter.
C’est la nuit dans un tourbillon d’effets spéciaux en 3D.
Monumental comme l’édifice !

L’Histoire d’Avignon comme un livre d’images animé

avignonbleuweb

Le Palais des papes se découpe en bleu sur le ciel sombre. On dirait un livre pour enfant. Il s’anime doucement sous les feux numériques qui festonnent les moindres recoins de la façade. On n’est pas loin de la lumière divine avec l’apparition des papes d’Avignon qui semblent sortir de la pierre des longues arcades, en grande tenue et l’air pas toujours commode.

IMG_0056

La magie 3 D

Avec les pourpres et les ors, ces « Luminessences » farfouillent dans la mémoire des murs pour raconter en une vidéo 3D monumentale, l’histoire de ce patrimoine de l’humanité. Dans la Cour d’honneur, à 360°, la haute technologie, en sons et lumières, embarque le visiteur dans les turbulences moyenâgeuses, le grand schisme de l’Occident, les Templiers, tous les fomenteurs de troubles qui nourrissent l’imagination des auteurs…y compris les nouveaux papes comme Frédéric Mistral et  Jean Vilar.

 

IMG_0066

IMG_0051

IMG_0046

photo1

mistralweb

Sur les quatre façades, on tourne comme sur une valse faite de tiares, de tentures, de candélabres, de trompettes, de mistral, gigantesques et mouvants, de feux d’artifices, d’effets spéciaux, d’embrassements furieux, de grande peste et de squelettes bleus et narquois qui dansent.

Les murs du Palais se racontent…

Et si les murs ont de la mémoire, ils causent aussi. Les amateurs de cinoche apprécieront comme moi la « voix du palais », celle d’Indiana Jones. On ne saurait trouver mieux pour faire parler des murailles anciennes que Claude Giraud, la voix française d’Harrison Ford. Deux autres, acteurs comme lui, l’accompagnent dans ce cheminement narratif à travers les âges : Francis Huster, le visiteur novice et curieux et Céline Duhamel aux sonorités chaudes et envoutantes ; normal, c’est « la voix des muses ».

Après cette trentaine de minutes fulgurantes, j’ai appris un mot nouveau : la Moéniaménie. C’est du latin-grec qui signifie des effets visuels et sonores pour raconter l’histoire des vieilles pierres. Idéal pour faire illusion dans les salons à condition de s’entraîner avant, pour le prononcer avec fluidité.

 

Les Luminescences d’Avignon :

Du 12 août au 30 septembre 2017 .

Tous les soirs à 21h15 (dès la nuit tombée) et 22h15

Séance en anglais à 22h15 les lundis, mercredis, vendredis

 

Durée : 35 minutes.

T.04 32 74 32 74

Plus d’informations

  Texte Hugues Masoch, photos Valérie Gillet et Valérie Biset

Hugues

Ecrit par

J’arpente le Vaucluse depuis presque 40 ans pour raconter les choses et les gens, dégotter des coinstots plus ou moins bizarres, austères parfois, festifs et surprenants souvent, pleins d’histoires petites et grandes. J’ai toujours aimé soulever les jupes du quotidien. Je n’ai jamais été déçu. Alors restez avec moi pour vous faire partager mes découvertes.

Commentaires

  1. Ecrit par Hélène le 19 août 2016, 06:08 [Réponse]

    J’ai eu le plaisir de vivre cette expérience l’année dernière et c’est vraiment une soirée féérique : je ne savais plus où donner de la tête, les images défilent devant, derrrière, sur les côtés… Tout cela sur une voie envoutante !

  2. Ecrit par Salvatore le 17 août 2016, 05:54 [Réponse]

    Bonjour pour les enfants aussi c’est payant? Merci

  3. Ecrit par Luc janssens le 22 août 2014, 18:15 [Réponse]

    Voilà une idée de destination et d’activité pour tous les veinards qui seront dans la région durant le mois de septembre

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu