Cinoche vauclusien

« La Grande boucle », le dernier film de Laurent Tuel sort sur les écrans cette semaine. Ca tombe bien puisque le 100eme Tour de France passe par le Vaucluse, les 14, 15 et 16 juillet. Clovis Cornillac, le héros, s’est entraîné sur les pentes du Ventoux, comme, avant lui, Benoît Poelvoorde dans « Le vélo de Ghislain Lambert ». Le département inspire les cinéastes. Petit tour dans la cinémathèque.

« La passerelle tragique ». Le premier film tourné dans le Vaucluse en 1914 est un grand moment de cinéma balbutiant, classé à l’époque, « scène dramatique » et produit par « Les Grands films Sensationnels ». Tout un programme cette fiche technique de court métrage qui met en scène un trio : deux hommes et une femme. Le second très jaloux du premier sabote la fameuse passerelle, la nuit, pour supprimer son rival qui tombe dans « les eaux bouillonnantes s’engouffrant sous les aubes des moulins de l’Isle-sur-la-Sorgue ». J’espère que vous percevez l’intensité du drame surtout quand Germaine, c’est la fille, excellente nageuse, plonge pour sauver celui qu’elle aime. La salle respire. On rigole, on rigole mais cette rareté fait partie de la collection de la fondation Jérôme Seydoux chez Pathé.

Pour rester dans des eaux périlleuses, huit ans plus tard, Louis Delluc tournait « L’inondation » du côté d’Orange au bord du Rhône. Dans des conditions épouvantables de vent du sud et de pluie qui ont déclenché une pneumonie fatale chez celui qui a donné son nom au célèbre Prix Delluc récompensant, depuis 1937, le meilleur film français de l’année.

Panneau D+®cor _Le coeur des hommes 3_ 2012 Lourmarin (c) Joan Azorin CF LubVaucluse

 

 

Adjani en jupe courte

Il y a cent ans que le Vaucluse sert de toile de fond au cinéma mondial. Une belle affiche qui rassemble, en vrac, Raimu, Gabin, Reggiani, Montand, Noiret, Carmet, Depardieu, Béart, Dalle, Lanvin, Simon, Fernandel, Hopkins et Moore, Reno et Merad, Vanel, Galabru, Fresnay, Belmondo, Bardot, Moreau, Jaoui et Bacri …

Et Adjani en jupe courte qui affolait tout le monde dans les rues de Carpentras dans « L’été meurtrier » de Becker, « Napoléon » sur les remparts à Avignon avec Abel Gance, le Bruel en mode vengeur dans « La maison assassinée» de Lautner, les grandes gueules habituelles de Giovanni « Les loups entre eux » au fond de la combe de Lourmarin ou encore Dujardin très sérieux sur « Un balcon sur la mer » à Avignon, de Nicole Garcia.

Impossible aussi de ne pas saluer comme il se doit l’Avignonnais Daniel Auteuil dans le remake de « La fille du Puisatier » à Cavaillon.

affiche fille puisatier

la fille du puisatier

 

Dans le genre, le Luberon est une terre de prédilection pour tous les Giono et Pagnol : «  La Gloire de Mon père », d’Yves Robert tourné à Grambois, « Jean de Florette » et « Manon des Sources » de Claude Berri tournés à Vaugines devant la petite chapelle, à Ansouis et Mirabeau ou encore « Le Hussard sur le toit » de Jean-Paul Rappeneau dont Cucuron et Sivergues se souviennent encore.

IMG_9918.JPG_800

 Eglise de Vaugines – Jean de Florette

 

hussard sur le toit

Le Hussard sur les toits de Cucuron

Appréciez encore la scène pré-fellinienne du banquet de « Crésus », les amitiés complices, pieds dans la piscine du « Cœur des hommes » de Marc Esposito, « Gazon Maudit » ou  » Les vacances de Mr Bean « …On en finirait plus.

vacances mr bean

 Mr. Bean dans les champs de lavande

    Tournage 2 s+®rie _Inquisitio_ 2011 Bonnieux (c) Joan Azorin CF LubVaucluse2

Inquisito . Tournage dans la Forêt des Cèdres de Bonnieux

Eau minérale

Les Américains aussi sont passés ici et là, et pas mal du côté de Ménerbes. Comme un maniérisme luberonesque – Provence, soleil, jolis cabanons – sur les terres d’Yves Rousset-Rouard, le maire du village et fructueux producteur entre autres, des « Bronzés », du « Père Noel est une ordure »  normal c’est le tonton de Christian Clavier, et des trois premiers « Emmanuelle », qui n’était pas sa nièce. Regardez le premier de la série, c’est le monsieur qui se fait masser sous une serviette orange.

Allez, une p’tite dernière pour la route ! En 2005, lors du tournage de « A good year » par Ridley Scott (je l’ai connu plus inspiré) Russel Crowe, l’acteur principal, s’était mis à l’apéro anisé au bar de l’hôtel des Commandeurs à Lauris. L’Australien et ses copains de son groupe de rock and roll (30 odd foot of grunts) ne faisaient le mélange qu’avec de l’eau minérale sous prétexte qu’il pouvait y avoir des microbes dans celle du robinet, au sud de la France. Comme quoi les rustiques habitants du Bush peuvent confondre le Vaucluse avec l’Afrique de l’Ouest. Mais « l’Espagnol » de« Gladiator » est beau joueur. A la fin du tournage, il a offert une tournée générale de bière australienne aux habitués du lieu.

une grande annee

XXXX

Une Grande Année – Russel Crowe dans les vignobles de Bonnieux

 

Tournage _No hablo american_  2012 Rustrel (c) Joan Azorin CF LubVaucluse

Tournage dans les ocres de Rustrel en Luberon

 

Pour en savoir plus :

Commission du film Luberon-Vaucluse

Château Durbesson

Marché gare

2300, chemin de Saint-Gens – 84200 Carpentras.

T.09 61 50 85 49

filmvaucluse@gmail.com

www.filmvaucluse.com

A noter l’application Iphone et Androïd Ciné PACA proposant un itinéraire à la carte sur 52 sites de tournage dans la région : L’application Ciné PACA

 

Texte Hugues Masoch

Photos A.Hocquel, Twentieth Century Fox France, Pathé Distribution, D.R., Joan Azorin-CF-LuberonVaucluse

Hugues

Ecrit par

J’arpente le Vaucluse depuis presque 40 ans pour raconter les choses et les gens, dégotter des coinstots plus ou moins bizarres, austères parfois, festifs et surprenants souvent, pleins d’histoires petites et grandes. J’ai toujours aimé soulever les jupes du quotidien. Je n’ai jamais été déçu. Alors restez avec moi pour vous faire partager mes découvertes.

Commentaires

  1. Ecrit par Stéphanie le 28 août 2013, 09:44 [Réponse]

    A cette liste il faut rajouter « Grand Central », qui sort ce 28/08 sur les écrans, dont certaines scènes ont été tournées à Vaison-la-Romaine, Avignon, Mondragon, Bollène, Lapalud… Retrouvez des détails sur cet article de la Provence : http://www.laprovence.com/article/edition-avignon-grand-avignon/2502804/clap-de-scene-a-avignon-vaison-et-bollene-pour-tahar-rahim-et-lea-seydoux.html

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu