Avignon: dans les coulisses d’un grand musée

N’avez-vous jamais rêvé de vous glisser dans les réserves d’un musée? C’est le privilège qui m’a été donné il y a quelques jours lorsque le musée d’art contemporain d’Avignon, la Collection Lambert, a ouvert les coulisses de la triple exposition qu’il prépare à partir du 11 décembre.

En effet, à cette date, vous pourrez déambuler dans les 5000 m² du musée rénové, agrandi et y découvrir, in situ, une véritable histoire de l’art moderne et contemporain.

Les 26 chefs d'oeuvres du musée Angladon s'aèrent au sous sol de la collection Lambert

Mais suivez-moi plutôt au sous-sol de la Collection Lambert… Ici, on entrepose dans des conditions optimum les œuvres d’art pour les expositions en préparation ou celles qui nécessitent une restauration. Si d’ordinaire (mais est-ce vraiment ordinaire…) s’y côtoient les photographies d’Andres Serrano ou de Nan Golding par exemple, en ce moment, ce sont 26 chefs d’œuvre du XIXe siècle qui « dorment » et s’aèrent dans cet atelier immaculé. Écoutez un peu… Degas, Picasso, Modigliani, Cézanne… Des noms évocateurs d’une période bénie de la peinture moderne et qui n’auraient pas pu se retrouver bientôt accrochés aux murs de la Collection Lambert sans un joli concours de circonstance qui, comme la comète de Haley, n’arrive qu’une fois tous les 70 ans!

La Blouse Rose par Modigliani

La Blouse Rose par Modigliani

En effet, le musée Angladon, situé à quelques centaines de mètres de la Collection Lambert, va fermer ses portes pour travaux de décembre à février. Une belle et bonne nouvelle car le lieu, magistralement mis en valeur par sa nouvelle conservatrice Lauren Laz depuis un peu plus d’un an, va se doter d’un étage supplémentaire. 200 m² au troisième étage de l’hôtel particulier qui abrite la collection personnelle de Jacques Doucet pourront bientôt être consacrés à des expositions d’art moderne à commencer par Raoul Duffy en avril prochain.

Mis en lumière différemment le Van Gogh révèle de nouveaux secrets

Mis en lumière différemment le Van Gogh révèle de nouveaux secrets

Mais retournons chez Yvon Lambert où, à la Collection, se fomentent donc trois expos qui vont marcher de concert. La première, vous l’aurez compris, c’est celle qui va mettre en lumière, dans l’immense musée contemporain, ces maîtres de l’impressionnisme et de la peinture abstraite. Ouvrant ainsi aux visiteurs toute une page de l’histoire de la peinture du XIXe. La seconde exposition sera tonitruante et colorée, bigarrée et provocante avec une rétrospective de plus de 200 œuvres de Robert Combas dont le collectionneur d’art Yvon Lambert est littéralement fou. L’artiste sétois, chantre de la figuration libre et père du Street Art européen sera lui même présent le 10 décembre pour le vernissage de ce qui s’annonce comme l’expo-événement de l’hiver à Avignon.

Les oeuvres de Robert Combas attendant leur accrochage

Les oeuvres de Robert Combas attendant leur accrochage

Enfin, et pour être fidèle à la ligne de conduite de Yvon Lambert, dénicheur de talents, des étudiants des plus grandes écoles d’art du Sud de la France auront la chance aussi d’être exposés à la même période et l’un deux sera le lauréat du « prix Yvon Lambert ».

De Cézanne à Combas en passant peut-être par la découverte du prochain Basquiat, la Collection Lambert vous donnera à voir, dès le 11 décembre, le panel le plus complet d’art moderne. A ne surtout pas manquer!

Laurence

Ecrit par

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu