A la découverte des plantes du Luberon… en calèche

Prenez deux chevaux de trait de race « ardennais » et une belle calèche* fabriquée sur mesure, un groom et un meneur, et la balade peut commencer au cœur du Luberon, à travers maquis et garrigue, forêt de pins, champs de blé, vignes et vergers! Une balade très instructive à la découverte des plantes aromatiques ou médicinales…

C’est en 2013 que le jeune quadra Olivier Augier a eu l’idée de faire découvrir les plantes aromatiques et le Luberon de son enfance… en calèche. Ainsi, ce guide de haute montagne partage désormais sa passion d’un terroir retrouvé, celui du domaine de Séoule à Saint-Saturnin-Les-Apt, acheté par son père en 1967. Un agriculteur avant-gardiste qui, dès 1970, avait introduit la culture Bio, considérée alors comme marginale. Aujourd’hui, au domaine, on peut déguster les vins de la propriété, acheter des cerises, des fruits et des légumes (45 productions différentes) ou réserver une balade en calèche pour faire de l’oenotourisme, visiter les châteaux du Luberon, découvrir les mines d’ocre de Bruoux ou partir à la découverte des plantes. Et quelle ne fut ma surprise d’apprendre qu’il y a à deux pas de chez moi de tels trésors ! Olivier, notre guide, fait partager sa passion avec entrain. Au milieu d’une vingtaine de touristes venus de Toulouse pour certains et de Marseille pour les autres, je prends place pour trois heures de balade. A plusieurs reprises, Olivier s’arrêtera pour nous faire profiter d’un savoir sur les plantes dont il a hérité de son grand-père, herboriste passionné.

Le Luberon regorge de plantes aux vertus insoupçonnées parmi lesquelles la lavande et le thym ©Colombe Production

Bien sûr que la Provençale d’adoption que je suis connaissait déjà les vertus de la lavande, antiseptique, cicatrisante, sans compter son parfum… ou celles du thym qui a pour vertu de stimuler le système immunitaire, de dégager les bronches et de parfumer nos grillades, mais je fus surprise de voir de très près l’immortelle, plante anti-rides par excellence dont ma crème quotidienne est pourvue. Cette petite fleur jaune fait partie de mon petit secret cosmétique. « Coquetterie féminine » me direz-vous mais « Efficace » vous répondrais-je ! Je découvre alors que pour obtenir un litre d’essence d’immortelle, il faut 1200 kg de plantes.

Finalement, mon petit pot de crème n’est pas si cher que cela !

L’immortelle est une plante utilisée en cosmétique ©Colombe Production

La balade se poursuit malgré la chaleur, supportable grâce à la bâche qui recouvre la calèche.  Olivier, secondé par Mélanie, donne l’ordre en douceur à ses chevaux de passer au trot, déclenchant ainsi une climatisation naturelle. Les effluves issus de la nature me chatouillent le nez. Nous nous dirigeons vers les mines de Bruoux, d’anciennes carrières d’exploitation d’ocre qui faisaient vivre tout le Luberon alors que le Vaucluse subissait de plein fouet la crise agricole et le phylloxera.
Olivier fait une dernière halte et tend à ses hôtes une longue liane vert tendre aux jolies feuilles pointues. Le quizz n’est pas concluant, personne ne sait répondre à sa question ! Et pourtant tout le monde en connaît au moins le nom: il fallait reconnaître le houblon qui sert à fermenter la bière.

Parmi les plantes découvertes, le houblon sert à faire fermenter la bière ©Colombe Production

Nous parcourons le Luberon, entre Saint-Saturnin-les-Apt, Goult et Gargas, et arrivons aux mines de Bruoux. La visite commence avec Elisabeth dans les entrailles de la terre qui affichent dix degrés. C’est à elle que je laisse le soin de vous raconter l’histoire de cette carrière d’ocre exploitée de 1870 à 1942, puis rachetée bien plus tard par la commune de Gargas pour en faire un haut lieu touristique et patrimonial. Une histoire passionnante que je vous invite vivement à découvrir !

Les secrets des carrières d’ocre de Bruoux sont passionnants © Colombe Production

En sortant au bout d’une heure de visite, Olivier nous conduit vers un petit coin de paradis où un pique-nique de luxe XXL nous attendait. Produits du terroir bio, vin blanc à la fleur d’acacia, rosé à la fraise Mara des bois, jus de pomme maison, cette pause méridienne commençait fort bien !  Avec passion, Nicolas Daubigney, chef à domicile missionné par Olivier Augier, a régalé à l’unanimité le groupe de convives.

Un délicieux pique-nique, version luxe, a été concocté par Nicolas Daubigney, chef à domicile © Colombe Production

La journée a été bien remplie et la digestion est en cours… le retour me parut un peu long,  mais je savourais les belles images et les connaissances que j’avais amassées avec grand intérêt ! La traversée des bois de pins et d’un tunnel creusé dans la roche orangée fut un véritable moment de bonheur sur le chemin du retour.

Le retour par la forêt de pins au milieu des terres d’ocre fut un merveilleux instant ©Colombe Production

*Les calèches sont accessibles aux personnes à mobilité réduite car elles sont conçues pour accepter notamment les fauteuils roulants. Les enfants en poussette peuvent aussi être de la balade (en pliant la poussette dans la calèche entre deux haltes). Enfin, nos amis les animaux sont également les bienvenus (prévoir de les tenir en laisse pour éviter les fugues éventuelles) !

Contact: Provence Hipposervices au 0781189878 ou www.provencehipposervices.com

 

Violette

Ecrit par

Ici, souffle le mistral sous le soleil qui réchauffe les âmes. Le vent balaye le plateau de Sault, siffle sur le mont Ventoux, aiguise les Dentelles de Montmirail, défie le palais des papes et caresse la Sorgue, le Rhône et la Durance. Mais dans le Vaucluse, le vent porte aussi les mots du poète Frédéric Mistral et sème les tirades théâtrales pendant le célèbre Festival d'Avignon. Telle une colombe, j'aime survoler cette terre fertile composée des plus grands vignobles du monde, picorer dans les assiettes des grands chefs de Provence, admirer le savoir-faire des artisans. Et vous faire partager ces instants de bonheur...’

Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez répondre à cette question pour valider le commentaire : *

Menu